Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L’Algérie va recevoir sous peu 500.000 doses du vaccin russe Spoutnik V

© Sputnik / Aller dans la banque de photosUne chaîne de production du vaccin Spoutnik V (archive photo)
Une chaîne de production du vaccin Spoutnik V (archive photo) - Sputnik France
S'abonner
«L’Algérie va réceptionner son premier lot de 500.000 doses du vaccin russe Spoutnik V» avant fin janvier, a déclaré à la Radio nationale le président du Comité scientifique en charge du suivi de l'épidémie de Covid-19. Il a assuré que la campagne de vaccination débutera avant la fin du mois en cours.

L’Algérie lancera sa campagne de vaccination contre le coronavirus avant la fin du mois en cours, a déclaré dimanche 17 janvier à la Radio nationale le président du Comité scientifique en charge du suivi de l’épidémie, le Pr Djamel Fourar. Ainsi, il a annoncé que son pays allait recevoir son premier lot de doses du vaccin russe Spoutnik V dans les jours à venir

«La vaccination reste la seule solution contre ce virus», a affirmé le Pr Fourar, précisant que «la campagne de vaccination sera lancée avant la fin du mois de janvier».

Dans ce contexte, il a annoncé que «l’Algérie allait réceptionner son premier lot de 500.000 doses du vaccin russe Spoutnik V, lequel sera administré obligatoirement en deux doses pour la même personne avec un intervalle de 21 jours».

«L’Algérie a opté pour des vaccins sûrs»

Djamel Fourar a rappelé que le choix de l’Algérie d’opter pour les vaccins russe et chinois était basé sur des critères de «sécurité, d’efficacité et de chaîne du froid».

«L’Algérie a opté pour des vaccins sûrs, avec une bonne innocuité et le moins d’effets secondaires», a-t-il expliqué, soulignant qu’«aucun pays ne peut mener sa campagne de vaccination avec un seul vaccin».

Enfin, le Pr Fourar a indiqué qu’en plus des vaccins russe et chinois, l’Algérie faisait partie du dispositif Covax de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) qui «garantit à tous les pays membres de faire vacciner, à proportions équitables, 20% de leur population respective».

Le 3 janvier, à l’issue d’une audience avec le Président Kaïs Saïed, le chef de la diplomatie tunisienne a affirmé que son pays avait autorisé l’utilisation du Spoutnik V. Il a souligné que l’Algérie, qui avait fait ce choix le 10 janvier, avait accepté «de partager ses premiers lots» avec la Tunisie.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала