Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le variant britannique pourrait être plus mortel, selon Boris Johnson

S'abonner
La souche du Covid-19 détectée au Royaume-Uni pourrait être capable de non seulement se propager plus rapidement, mais aussi de causer une mortalité plus importante, a estimé le Premier ministre britannique.

Boris Johnson a déclaré vendredi 22 janvier que le variant du coronavirus détecté fin 2020 en Angleterre pourrait être associé à une mortalité plus élevée.

«Nous avons été informés aujourd'hui qu'outre sa propagation plus rapide, il semble aussi désormais que certains éléments indiquent que le nouveau variant -le variant qui a été découvert pour la première fois à Londres et dans le sud-est [de l'Angleterre]- pourrait être associé à un niveau de mortalité plus élevé», a indiqué le chef du gouvernement lors d'une conférence de presse.

Tous les éléments actuellement disponibles montrent que les deux vaccins utilisés en Grande-Bretagne contre le coronavirus restent efficaces aussi bien contre les anciens que les nouveaux variants du coronavirus, a-t-il ajouté.

La souche initiale bientôt remplacée?

Selon l'épidémiologiste Vittoria Colizza, ce variant, qui est responsable de 1% des cas récents de coronavirus en France, pourrait dominer la souche initiale au mois de mars.

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a présenté un plan de lutte contre les variants britannique et sud-africain, prévoyant le séquençage pour en traquer les cas, la surveillance dans les écoles et celle des voyageurs en provenance des deux pays d'origine.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала