Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Moderna réduit drastiquement les livraisons de son vaccin en Italie, la «déception» augmente

S'abonner
Après Pfizer, c’est au tour de Moderna d’annoncer la réduction des livraisons de son vaccin anti-Covid en Italie, a fait savoir le commissaire national pour l’urgence Covid-19.

Le groupe pharmaceutique Moderna fournira à l’Italie 132.000 doses de son vaccin contre le coronavirus, au lieu des 166.000 prévues, a déclaré le commissaire national à la gestion de la situation d’urgence liée au Covid-19, Domenico Arcuri.

«Notre surprise, notre inquiétude et notre déception augmentent, nous avons à modifier nos prévisions pour la campagne de vaccination de façon presque quotidienne», regrette M.Arcuri lors d’une conférence de presse.

Selon lui, l’Italie n’a pas reçu les 300.000 doses de vaccin commandées en raison de retards dans les livraisons. La semaine dernière, c’est le groupe Pfizer qui avait annoncé avoir réduit de 29% ses livraisons vers l’Italie. M.Arcuri souligne que ces décisions mettent en péril la campagne de vaccination des Italiens de plus de 80 ans, lancée le 14 janvier.

Tensions croissantes

Auparavant, le laboratoire AstraZeneca avait expliqué ne pouvoir livrer qu’«un quart» des doses initialement promises à l’UE au premier trimestre, évoquant une «baisse de rendement» dans une usine européenne. L’annonce a provoqué les foudres de Bruxelles qui a publié ce vendredi 29 janvier le contrat signé avec AstraZeneca dans le but de lui rappeler ses engagements.

Le Canard enchaîné a pour sa part affirmé que les dirigeants européens soupçonnaient AstraZeneca et Pfizer de revendre en coulisse une partie de leur production au Royaume-Uni au détriment des commandes d’autres pays.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала