Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

«Il y a tellement de demandes»: la Russie n’est pas encore en mesure de satisfaire les besoins étrangers en vaccins

© Sputnik . Vitali Timkiv / Aller dans la banque de photosSpoutnik V
Spoutnik V - Sputnik France, 1920, 01.03.2021
S'abonner
La capacité actuelle de production de la Russie ne lui permet pas de répondre aux demandes étrangères d’approvisionnement en vaccins anti-Covid, a déclaré le porte-parole de la présidence russe Dmitri Peskov.

Après la récente demande du Président tchèque Milos Zeman auprès de Vladimir Poutine de lui livrer des doses du vaccin Spoutnik V, le porte-parole du Président russe Dmitri Peskov a confié aux journalistes que la Russie n’était pas encore en mesure de satisfaire toutes les commandes.

«La partie russe est très réceptive à de telles demandes, adoptant une position responsable en ce qui concerne l'acheminement du plus grand nombre possible de vaccins vers les différents pays du monde qui connaissent des problèmes avec celui-ci», a d’abord lancé M. Peskov. «Mais il y a tellement de demandes que les capacités de production ne permettent pas encore de toutes les satisfaire».

Il assure toutefois que la production augmente de semaine en semaine. «La promotion du vaccin et la satisfaction de toutes les demandes sont traitées par le RDIF [le fonds russe qui assure la promotion du vaccin, ndlr]. Par conséquent, bien sûr, il y aura aussi des travaux dans ce sens», a-t-il ajouté.

Demande tchèque

Lors d’une interview sur la chaîne CNN Prima, M. Zeman avait annoncé avoir envoyé une lettre à son homologue russe afin qu’il livre à son pays des doses de Spoutnik V.

«Si je suis correctement informé, cette demande sera satisfaite», avait-il précisé, se référant à la réponse de M. Poutine.

Selon lui, seule la certification de l’agence nationale de contrôle des médicaments suffirait, celle de l’Agence européenne des médicaments n’étant pas obligatoire. La République tchèque a récemment constaté une hausse des nouvelles contaminations et fait face à une pénurie de vaccins. La France a également promis d’intervenir en lui livrant 100.000 doses du Pfizer/BioNTech.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала