Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Ce que l'on sait sur l’agression à Cherbourg où deux hommes ont été grièvement blessés

Pistolet - Sputnik France, 1920, 07.03.2021
S'abonner
À la suite de l’agression à Cherbourg qui a fait le 6 mars des blessés dont deux graves, une enquête est en cours pour en déterminer les circonstances exactes. Selon La Presse de la Manche, il pourrait s’agir d’un règlement de comptes.

Au lendemain de la violente agression où deux hommes ont été grièvement blessés par arme à feu et par arme blanche dans le quartier des Provinces à Cherbourg-en-Cotentin, une enquête pour tentative d'homicide a été ouverte.

Moment de l’attaque

Le parquet de Cherbourg a annoncé ce 7 mars à l'AFP qu’«un groupe d'individus a ouvert le feu avec une arme de type chasse et a pris la fuite» vers 16h30 samedi sur les hauteurs de Cherbourg.

Les agresseurs sont actuellement recherchés. Deux individus, qui avaient été désignés par un mouvement de foule comme des complices et qui avaient été placés en garde à vue, ont été disculpés, selon l’AFP.

Victimes

Pour sauver les victimes, les pompiers, soutenus par l’hélicoptère de la Sécurité civile, sont arrivés sur place.

«Deux hommes nés en 1992 et 1993 ont été blessés par les plombs et par arme blanche, et ont été opérés, tandis qu'une troisième personne a été plus légèrement blessée», a indiqué Yves Le Clair, procureur de Cherbourg.

Les jours des deux hommes, qui sont hospitalisés, ne sont pas en danger, ajoute l’agence.

​Le motif éventuel

«On ne peut pas encore cerner les motifs (de cette agression) avec précision», a ajouté le procureur.

Pourtant, comme le note La Presse de la Manche, il pourrait s’agir d’un règlement de comptes.

Les constatations techniques se poursuivent et les deux victimes pourraient être entendues prochainement par les enquêteurs.

Une autre agression peu après les coups de feu ?

La Presse de la Manche, citant un témoin, ajoute qu’une bande «a mis à terre, roué de coups et gazé», près de la rue de l’Île-de-France, un jeune homme qui est parti en courant peu de temps après les tirs. Des riverains sont intervenus pour lui porter secours avant qu’il ne soit pris en charge par les pompiers.

Cependant le quotidien ignore s’il y a un lien entre ces faits et les tirs.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала