Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Sept roquettes visent une base en Irak abritant des Américains

CC BY 2.0 / Ryan Lackey / blackhawk-refuelingUn hélicoptère américain à la base aérienne de Balad, en Irak (photo d'archives)
Un hélicoptère américain à la base aérienne de Balad, en Irak (photo d'archives) - Sputnik France, 1920, 15.03.2021
S'abonner
Une base aérienne en Irak hébergeant des militaires américains a de nouveau été la cible d’une attaque. Cette fois, sept roquettes ont visé la base ce lundi 15 mars, selon un responsable de la sécurité. Alors qu’elles ont explosé sur un terrain vague près de l'enceinte de la base, aucun dégât ou victime n’a été signalé dans l’immédiat.

La base aérienne Balad en Irak, où des militaires américains sont déployés, a été visée par sept roquettes ce lundi 15 mars, selon un responsable de la sécurité.

Ain Al-Asad (archives) - Sputnik France, 1920, 03.03.2021
Une base aérienne américaine en Irak subit une attaque «massive» de roquettes

Toujours selon la même source, seules deux roquettes sont tombées dans l'enceinte de la base, tandis que les cinq autres se sont écrasées sur le village proche d'al-Bou Hassan.

Les roquettes, de type Katioucha, ont été tirées depuis un village de la province voisine de Diyala, plus à l'est, un lieu où d'autres lancements de roquettes sur Balad ont déjà été localisés, a poursuivi la même source.

Le réseau de télévision Alsumaria News a pour sa part évoqué cinq roquettes de type Katioucha qui ont été lancées sur la base. Toutefois, le média précise qu’elles ont toutes explosé sur un terrain vague. Aucun dégât matériel ou victime n’a été rapporté pour l’heure.

L'attaque n'a pas été revendiquée dans l'immédiat.

Les attaques se suivent

Cette attaque en suit une autre qui s’est produite le 3 mars. Alors, la base aérienne américaine d'Ain Al-Asad en Irak, hébergeant des troupes irakiennes et américaines, a été massivement attaquée à la roquette. Un sous-traitant civil est mort d'une crise cardiaque après le tir.

Depuis mi-février, les tirs de roquettes en Irak contre des troupes américaines ou l'ambassade des États-Unis ont repris.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала