Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le gazoduc Nord Stream 2 terminé à 99%

© Sputnik . Mikhail Golenkov / Aller dans la banque de photosLe navire de pose de conduites Académicien Tchersky (photo d'archives)
Le navire de pose de conduites Académicien Tchersky (photo d'archives) - Sputnik France, 1920, 28.07.2021
S'abonner
Malgré la menace de sanctions américaines et le débat politique, le gazoduc Nord Stream 2 est en train d’être terminé avec un niveau d’achèvement du projet à 99%, selon son opérateur. Ce dernier a détaillé que l’un des bateaux russes de pose de tuyaux avait terminé ses travaux et que l’autre en était à l’étape finale.

Les 99% du projet Nord Stream 2 sont déjà achevés, selon l’opérateur du gazoduc qui doit bientôt être mis en exploitation.

Le navire russe de pose de tuyaux Akademik Cherskiy a terminé son travail en le réalisant complètement, indique le communiqué. Pourtant, l’autre navire, du nom de Fortuna, s’occupe encore de la pose de tuyaux sur la partie finale du gazoduc.

Plus tôt en juillet, le directeur général de Nord Stream AG, Matthias Warnig, avait expliqué dans une interview au quotidien allemand Handelsblatt que l'entreprise s'attendait à terminer les travaux de pose à la fin du mois d'août. La construction de la première conduite a été achevée. En outre, il faut encore environ trois mois pour les tests et la certification, a-t-il alors détaillé, en précisant que les opérations dans ce sens sur la première conduite avaient déjà commencé.

La fin des travaux de construction de la première conduite du gazoduc a été annoncée le 4 juin par Vladimir Poutine au Forum économique international de Saint-Pétersbourg (SPIEF).

Un accord entre Washington et Berlin

Un accord sur Nord Stream 2 a été trouvé entre l’Allemagne et les États-Unis, ce qu’a fait savoir le 21 juillet la vice-secrétaire d’État Victoria Nuland.

Selon ses dires, l'une des conditions de cet arrangement est de soutenir un renouvellement de 10 ans supplémentaires de l'accord entre la Russie et l'Ukraine sur le transit du gaz qui expire en 2024. Elle a tenu à souligner que les États-Unis et l'Allemagne planifient d’utiliser tous les moyens de pression pour prolonger cet accord.

En outre, l’accord entre les deux pays prévoit des sanctions et d'autres mesures de riposte si la Russie tente d'utiliser l'énergie comme arme contre l'Ukraine.

Selon la partie américaine, le document vise à «réduire la dépendance de l'Ukraine au gaz russe».

Moscou demande à ne pas politiser le gazoduc

D’après la Russie, la demande économique sera le facteur décisif en ce qui concerne le transit du gaz russe via l’Ukraine après l’expiration du contrat russo-ukrainien en 2024, selon le vice-ministre russe des Affaires étrangères Alexandre Grouchko.

Auparavant, Moscou avait déjà appelé à plusieurs reprises à cesser de politiser la situation, soulignant que le gazoduc profiterait à l'Union européenne.

Nord Stream 2

Nord Stream 2 prévoit la construction de deux conduites d'une capacité totale de 55 milliards de mètres cubes de gaz par an, qui «plongent» au fond de la mer Baltique en Russie pour ressortir en Allemagne.

Le projet est réalisé par le groupe russe Gazprom et ses cinq partenaires européens: les allemands Wintershall et Uniper, le français Engie, l'autrichien OMV et l'anglo-néerlandais Shell, qui se sont engagés à investir chacun environ 950 millions d'euros, ce qui représente 50% du coût total.

L’Ukraine et plusieurs pays européens s’opposent farouchement à la construction du nouveau gazoduc, tout comme les États-Unis qui souhaitent vendre leur propre gaz naturel liquéfié (GNL) à l’Europe. Au point que, en décembre 2019, Washington a imposé des sanctions contre les entreprises participant au projet, avant d’y renoncer sous pression de l’Allemagne.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала