Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les mesures de restriction des activités reviennent en force malgré la campagne de vaccination

© AP Photo / Kamil ZihniogluDes personnes portant un masque à Paris
Des personnes portant un masque à Paris  - Sputnik France, 1920, 03.08.2021
S'abonner
Retour du masque en extérieur, interdiction de l’alcool sur la voie publique… Cette fois, l’aggravation de la situation sanitaire dans l’Hérault malgré la campagne de vaccination a poussé la préfecture à interdire les rassemblements nocturnes de plus de 10 personnes sur tout le littoral. Ce qui ne concerne pas ceux autorisés à recevoir du public.
Depuis le début de la campagne de vaccination en France, 42,8 millions de personnes ont reçu au moins une injection (soit 63,6% de la population totale) et 35,7 millions de personnes ont désormais un schéma vaccinal complet au 1er août, selon la Direction générale de la santé (DGS). La France a ainsi franchi le cap des 40 millions de primo-vaccinés. Et son objectif est désormais d'atteindre 50 millions d'ici la fin du mois d'août.
Mais malgré cela, le gouvernement plaide pour la vaccination afin d'éviter la mise en place de nouvelles restrictions, dont un confinement. Néanmoins, certains départements, comme c’est le cas de l’Hérault, vivent une flambée du virus et en conséquence subissent le retour de certaines mesures, levées auparavant. 
Après le retour du masque en extérieur et l’interdiction de la consommation d’alcool sur la voie publique, la préfecture de l’Hérault continue de prendre des mesures pour endiguer la propagation du coronavirus, principalement due au variant Delta.
Ainsi, le préfet a interdit les rassemblements de plus de 10 personnes de 00h à 6h «sur toutes les plages du littoral» après avoir consulté les maires des communes littorales concernées. La mesure entrera en vigueur dès minuit ce mardi 3 août et durera jusqu’au 15 août inclus.
Cependant, l’arrêté préfectoral souligne que la mesure ne concernera pas les établissements autorisés à recevoir du public.

Aggravation de la situation sanitaire

Même si les autorités sanitaires françaises ont constaté le 2 août une forte baisse du nombre de nouveaux cas quotidiens de coronavirus, avec 5.184 nouveaux cas au cours des dernières 24 heures, contre 19.600 cas confirmés en 24 heures la veille, parallèlement, elles ont fait état de 51 décès supplémentaires liés au Covid-19.
Cependant, la situation sanitaire continue de se dégrader dans l’Hérault, comme le note le préfet du département dans un arrêté, soulignant une tension hospitalière qui s’est accrue ces derniers jours avec un taux d’occupation des lits de réanimation de plus 87%.
D’après les chiffres officiels au 30 juillet, le taux d’incidence dans le département a atteint 614,5 cas positifs pour 100.000 habitants, contre 487,5 cas le 23 juillet.
De plus, le préfet pointe de nombreux rassemblements de personnes qui consomment de l’alcool dans l’espace public sur le littoral, «ne respectant pas les gestes barrières» malgré l'interdiction en vigueur.
En outre, des cas de troubles à l’ordre public, provoqués par certains de ces groupements, ont été signalés.

Une autre mesure prise

Cette interdiction intervient après que le nouveau préfet de l'Hérault Hugues Moutouh a décidé de «généraliser» à compter du 21 juillet «l'obligation du port du masque en extérieur dans le département, à l'exception des plages, des zones de baignade et des grands espaces naturels». Ce département se retrouve ainsi parmi ceux qui ont décidé de réinstaurer le masque obligatoire à cause de la dégradation de la situation sanitaire en France liée au variant Delta après que le gouvernement avait levé le port du masque à l’extérieur le 30 juin.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала