Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

«Il n’y a plus de place» à la morgue pour les morts du Covid, s’alarme un élu de Martinique

© AFP 2021 LIONEL CHAMOISEAUHôpital Pierre Zobda-Quitman, Fort-de-France
Hôpital Pierre Zobda-Quitman, Fort-de-France - Sputnik France, 1920, 06.08.2021
S'abonner
Après s’être rendu dans un hôpital de Fort-de-France, le président du conseil exécutif de Martinique a prévenu sur Twitter que l’île se dirigeait «vers une catastrophe sans précédent» et appelé à «faire bloc».
L’inquiétude monte en Martinique quant aux contaminations par le Covid-19. Dans un message publié sur Twitter ce 5 août à l'occasion d'une visite à l'hôpital Pierre Zobda Quitman, à Fort-de-France, le président du conseil exécutif de l’île, Serge Letchimy, a donné l’alarme après avoir constaté «l’ampleur de l’urgence».
«Le constat est le suivant: il y a eu 40 morts en début de semaine. Nous sommes sur une moyenne alarmante de cinq morts par jour. Des jeunes de 31 ans, de 33 ans, de 40 ans laissent par leur perte des familles remplies de tristesse», indique-t-il.
Il souligne que l’île se dirige «vers une catastrophe sans précédent».
Le CHU de Martinique a reçu ce mardi le renfort de l’armée qui a déployé un hôpital de campagne à Fort-de-France.

«Faisons bloc»

Serge Letchimy a ajouté qu’il s’était rendu à la morgue pour constater qu’il n’y avait «plus de place».
«Certains corps attendent dans des sacs plastiques car on ne sait pas où les mettre.»
Qui plus est, il estime que «le chiffre de cinq morts par jour va bientôt doubler ou tripler» et que «l’heure est grave».
Pour terminer son message, Serge Letchimy lance un appel à la vaccination et au respect des gestes barrières et du confinement.
«Individuellement nous sommes une goutte d’eau, ensemble nous deviendrons un océan qui vaincra ce virus. Faisons bloc.»

Seulement 18% de vaccinés

L’île voit déferler une nouvelle vague de l’épidémie qui a contraint les autorités à réinstaurer un confinement depuis le 30 juillet, pour au moins trois semaines.
Selon le bilan de l'Agence régionale de santé (ARS) de Martinique, 3.880 personnes ont été testées positives du 28 juillet au 1er août. En outre, 216 patients ont été hospitalisés, dont 35 placés en réanimation.
La couverture vaccinale de l’île est largement insuffisante et les réticences envers les vaccins sont encore grandes. Le nombre de personnes ayant un schéma vaccinal complet (c’est-à-dire les deux doses) est de 55.876, soit 18.64% des 12 ans et plus, précise l’ARS.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала