Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Royaume-Uni: une maladie inconnue provoque la mort de plus de 500 chats

CC BY 2.0 / Lisa Zins / "Crazy.....Un chat (image d'illustration)
Un chat (image d'illustration) - Sputnik France, 1920, 07.08.2021
S'abonner
Les vétérinaires britanniques sont en alerte depuis plusieurs mois puisqu’ils voient de nombreux chats défiler dans leurs cabinets, atteints d’une maladie inconnue qui pourrait être causée par une marque d’aliments pour animaux.
On apprend dans les colonnes du Guardian que de nombreux chats souffrent d’une maladie mystérieuse depuis plusieurs mois et remplissent les cabinets vétérinaires.
Selon le Royal Veterinary College, l’école vétérinaire royale de Londres, il y a pour l’instant 528 cas recensés en quelques mois pour un taux de mortalité de 64%.
L’institution ajoute que ce chiffre est incomplet car il y aurait de nombreux cas non déclarés.
Certains ne sont pas signalés aux vétérinaires et de nombre de ceux-ci ne transmettent pas leurs chiffres au Royal Veterinary College. Les chercheurs de ladite institution ont par ailleurs exhorté les vétérinaires à remplir un sondage en ligne mis à leur disposition.

Quelle est cette maladie mystérieuse?

Les chercheurs du Royal Veterinary College ont indiqué que les chats étaient atteints de pancytopénie, une maladie qui réduit le nombre de globules rouges et plaquettes dans le sang. Elle provoque des maladies graves comme par exemple la leucémie. Les symptômes se manifestent par un état léthargique, une perte d’appétit et dans certains cas des saignements et des traces de contusion. Il faut ajouter que chez le chat, cette maladie est fatale.

Une marque d’aliments pour chats mise en cause

Mi-Juin, une enquête a été ouverte par le Royal Veterinary College et la Food Standards Agency (l’agence de sécurité sanitaire et de l’alimentation) suite au rappel de lots de nourriture pour chats de marque AVA et Applaws commercialisés par Fold Hill Foods.
Le mois dernier, le Vet Times a rapporté que le Royal Veterinary College avait fait le lien entre cette épidémie et une usine d’aliments pour animaux de compagnie basée dans le Lincolnshire.
C’est donc tout naturellement que les soupçons se sont tournés vers Fold Hill Foods, basée à Boston dans cette même région. Si l’enquête est actuellement en cours, les premiers éléments indiquent que la cause pourrait être des mycotoxines présents dans les champignons au moment de la récolte.

Réactions de l’entreprise mise en cause

Pets at Home, le distributeur des aliments produits par Fold Hill Foods, a publié un communiqué dans lequel il dit soutenir l’investigation et pense aux propriétaires qui ont perdu leur animal.
De son côté, Fold Hill Foods par l’intermédiaire de son directeur général Ben Mankertz a déclaré au Vet Times: « Nous sommes alarmés et profondément attristés d'apprendre les rapports des autorités alimentaires et vétérinaires faisant état de certains problèmes de santé chez les chats.
En tant que propriétaires de chats, nous comprenons parfaitement à quel point cette situation est bouleversante et stressante pour les familles, et bien qu’à ce stade il n’y ait encore aucune preuve définitive de l’implication de la nourriture pour chats qui ait été confirmée comme cause, nous préférerons agir maintenant pour assurer la sécurité absolue des chats.
En tant que l'un des principaux fabricants d'aliments pour animaux de compagnie au Royaume-Uni, assurer la sécurité de votre animal est notre priorité et, par conséquent, nous avons choisi de rappeler les gammes d'aliments pour chats que nous fabriquons pour les marques identifiées.
Nous pensons qu'il s'agit de la ligne de conduite la plus sûre jusqu'à ce qu'une cause exacte du problème soit trouvée.»

Quid des propriétaires de chats?

Steven Barrett, un avocat commercial a déclaré au Guardian avoir perdu son chat de neuf ans Freya, suite à la consommation de la nourriture incriminée. Il dit que trop peu de personnes ont été informées de la campagne de rappel en cours. Lui-même n’était pas au courant jusqu'à ce qu'il essaie d'acheter cette nourriture en ligne et qu’il constate qu'elle n'était pas disponible, ce qui l'a incité à se demander pourquoi.
Pendant ce temps, l’état de santé de son chat s’est dégradé et lorsqu’il a contacté le vétérinaire, on lui a indiqué que ce n’était pas possible d’obtenir des rendez-vous et que la clinique était submergée de cas similaires. Lorsqu’il a indiqué la marque d’aliments incriminée à la réceptionniste, on lui a conseillé de prendre rendez-vous d’urgence chez d’autres vétérinaires de la ville. Freya est décédé après cinq jours de maladie.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала