Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Suspecté de vol, il insulte les policiers de «chrétiens» et «violeurs» et est condamné pour outrage

Marteau de juge - Sputnik France, 1920, 07.08.2021
S'abonner
Un trentenaire suspecté de vol a été finalement condamné par le tribunal de Lyon pour des outrages contre des policiers après avoir affirmé qu’ils étaient «Français et chrétiens» en plus de «violeurs».
Un homme de 31 ans interpellé en juin et ayant comparu devant le tribunal de Lyon le 6 août n’a pas été condamné pour le délit dont il était suspecté, un vol, mais pour des insultes envers des policiers, rapporte Le Progrès.
Soupçonné d’être impliqué dans une tentative de vol aggravé il a refusé de répondre aux interrogations des policiers «français qui sont des violeurs».
Les mêmes insultes ont été proférées le lendemain lors de l’audition, ce qui a révolté le procureur.
«Il a fait état à plusieurs reprises qu’il s’agissait de Français et de chrétiens», a-t-il indiqué.

Des outrages aggravés

«Ces outrages sont aggravés parce qu’ils sont proférés en raison de la race, de la nation ou de la religion. Ce n’est pas neutre», a-t-il ajouté, cité par Le Progrès. 
En fin de compte, le prévenu a été condamné à quatre mois de prison ferme assortis d’un sursis probatoire de deux ans.
En vertu du Code pénal, les peines maximales pour le délit d’outrage envers les policiers s’élèvent à un an d’emprisonnement et à 15.000 euros d’amende.

Le christianisme mis à l’épreuve

Fin mai, une marche organisée en hommage aux ecclésiastiques tués lors de la Commune de Paris a été d’abord sifflée et invectivée par des passants, puis perturbée par des militants antifascistes.
Un groupe de jeunes s’en est pris à la procession, bousculant les religieux et jetant des poubelles sur le cortège.
Dans une série de lettres destinées aux jeunes de 20 ans et intitulée «L’art d’être Français» l’essayiste Michel Onfray qui se revendique comme appartenant à la civilisation judéo-chrétienne déplore qu’elle soit en train de disparaître.
Au début des années 1950, plus de 90% des Français se disaient catholiques. Aujourd’hui, d’après l’Enquête européenne sur les valeurs (2018), ils ne sont plus que 32%.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала