Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un présentateur vaccino-sceptique US appelle à se faire vacciner avant de mourir

© Sputnik . Yuki Ivamura  / Aller dans la banque de photosManifestations contre la vaccination devant le siège de Pfizer à New-York, janvier 2021
Manifestations contre la vaccination devant le siège de Pfizer à New-York, janvier 2021 - Sputnik France, 1920, 09.08.2021
S'abonner
Un animateur radio et télé américain connu pour son vaccino-scepticisme est mort du Covid-19, rapporte WPTV. Des amis affirment qu’il a changé de position une fois malade, les appelant à se faire vacciner, alors que le variant Delta frappe le monde entier de plein fouet.
Dick Farrel, ancien présentateur sur plusieurs stations de radio et chaînes de télévision dans l’État américain de Floride, est décédé à l’âge de 65 ans ce 4 août de complications provoquées par le nouveau coronavirus, relate la chaîne américaine WPTV.
Ces dernières semaines, marquées par la pandémie sévère du SARS-CoV-2 aux États-Unis, Dick Farrel a fortement critiqué les autorités et institutions médicales américaines pour la campagne vaccinale qu’il qualifiait de «triche».
Le «Monsieur Covid» américain, l’immunologiste et conseiller de la Maison-Blanche, Anthony Fauci, a été l’une des cibles préférées de M.Farrel, lui-même connu comme étant un farouche opposant aux vaccins anti-Covid.

Infecté, il change d’avis

Il y a trois semaines, Dick Farrel, vaccino-sceptique, a été contaminé par le nouveau coronavirus, développant une forme grave de la maladie, au point de changer de  position.
Selon ses amis, depuis l’hôpital, il les a incités à se faire vacciner, leur envoyant des messages: «ce virus n’est pas une blague».
«C’est la raison pour laquelle je me suis fait vacciner. Il m’a écrit pour me dire "Fais ça! […] J’aurais voulu être vacciné!"», confie sur Facebook Amy Leigh Hair, une amie de M.Farrel.
Face au variant Delta, une nouvelle souche plus contagieuse du SARS-CoV-2, les États-Unis connaissent une hausse des contaminations depuis début juillet. Ces derniers jours, le nombre de nouveaux cas enregistrés dans le pays oscille autour des 100.000.
Avec environ 351 millions de vaccins administrés, la moitié de la population états-unienne, soit 166,5 millions d’Américains, présente un schéma vaccination complet. Le nombre de primo-vaccinés s’approche des 200 millions (près de 60% de la population).
Les États-Unis restent le pays le plus touché par la pandémie de nouveau coronavirus, avec 616.718 décès pour 35.739.777 cas recensés, selon le comptage de l'université Johns Hopkins.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала