Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Pourquoi la NASA reporte-t-elle ses vols vers la Lune?

La Lune - Sputnik France, 1920, 14.08.2021
S'abonner
SLS, Orion, atterrisseur lunaire… Tous ces programmes retardent le retour des États-Unis sur la Lune, dont la date a été fixée à fin 2024. À ceci s'ajoute le problème du développement des combinaisons spatiales nouvelle génération, selon le rapport d’une instance de la NASA qui trouve irréalisable un alunissage dans le délai imparti.
D’après un rapport du Bureau de l'inspecteur général de la NASA paru le 10 août, la nouvelle génération de combinaisons spatiales, l’Exploration Extravehicular Mobility Unit (xEMU), ne sera pas prête vers novembre 2024. Une date qui avait été initialement prévue pour marquer le retour américain sur la Lune.
Comme le note le document, ces combinaisons ne seraient pas disponibles avant avril 2025 au plus tôt. Ce délai d'environ 20 mois est causé par des insuffisances de financement, les impacts du Covid-19 et des défis techniques.
Les problèmes de financement sont survenus après que, pour l’année 2021, le Congrès a approuvé 77% du montant total demandé par la NASA pour le programme de la station spatiale Gateway. Les responsables ont donc réduit le budget du projet xEVA, lequel comprend la combinaison xEMU, de 209 millions de dollars à 150 millions. Cette diminution de 28% a entraîné un retard d'au moins trois mois dans le calendrier de développement des xEMU.
La pandémie a également joué un rôle. Le projet xEVA a connu un retard d'au moins trois mois en raison de fermetures intermittentes d'installations et de restrictions de travail à partir de mars 2020, lesquelles sont toujours en cours un an après.
Sur le plan technique, c’est notamment l'assemblage de la combinaison qui a présenté de nombreux défis liés au Système de support vie (xPLSS).
Le rapport mentionne que 420 millions de dollars ont déjà été dépensés dans le cadre du projet, mais que le coût dépassera le milliard de dollars au total pour ces combinaisons.
Ces retards ont même fait réagir Elon Musk sur Twitter, lequel a proposé l’aide de sa société SpaceX.

D’autres facteurs en cause

Les travaux d'audit précédemment menés par ce Bureau ont pareillement montré des retards importants dans d'autres programmes majeurs essentiels à un alunissage, notamment la fusée Space Launch System (SLS) et le véhicule spatial Orion.
Ils sont de plus liés au développement de l'atterrisseur lunaire et des désaccords, récemment réglé, concernant le contrat de développement.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала