Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Près de 765.000 véhicules de Tesla font l’objet d’une enquête aux États-Unis

Tesla - Sputnik France, 1920, 16.08.2021
S'abonner
Plusieurs accidents impliquant l'assistant de conduite des véhicules électriques de Tesla, l’entreprise d’Elon Musk, ont poussé le régulateur américain à lancer une enquête. Un nouveau rappel de véhicules aura-t-il lieu?
Après 11 accidents signalés ayant impliqué des véhicules électriques du groupe Tesla du milliardaire Elon Musk recensés depuis janvier 2018, l'agence américaine de la sécurité routière (NHTSA) a annoncé ce lundi avoir ouvert une enquête préliminaire contre Autopilot, son assistant de conduite, relate Reuters.
Les accidents en question, dans lesquels 17 personnes ont été blessées et une a été tuée, se sont produits notamment en Californie, en Floride, dans le Michigan et au Texas, précise l’AP. L'investigation concernera 765.000 véhicules, presque tout ce que Tesla a vendu aux États-Unis depuis début 2014. Il s’agit des Model Y, X, S et 3 de la marque.
Lors de chacun de ces accidents, les véhicules possédaient soit l'Autopilot, soit le système de régulation de vitesse (Traffic Aware Cruise Control), activés juste avant les accidents, souligne la NHTSA. L’enquête pourrait conduire à un rappel de véhicules.

De précédentes enquêtes

Ces dernières années, l’agence avait envoyé de nombreuses équipes d'enquête spéciales pour examiner des accidents de Tesla, rappelle Reuters.
En janvier 2017, la NHTSA avait clôturé une enquête préliminaire de près de sept mois concernant l’Autopilot de Tesla et 43.000 véhicules sans prendre aucune mesure. Elle avait déclaré à l'époque ne pas avoir décelé le moindre défaut dans la conception ou les performances du dispositif ni aucun incident dans lequel les systèmes ne fonctionneraient pas comme prévu.

Des rappels

Les Model 3 et Model Y ont déjà été pointés du doigt cet été. Les régulateurs chinois ont déclaré fin juin que Tesla allait rappeler près de 300.000 voitures de ces marques fabriquées et importées en Chine pour une mise à jour logicielle en ligne liée à la conduite assistée. Cette mesure était liée à la fonction de conduite assistée des voitures électriques, qui peut actuellement être activée accidentellement par les conducteurs et provoquer une accélération soudaine.
Début juin, Tesla a rappelé près de 6.000 voitures aux États-Unis, après qu’un problème avec des boulons dans les étriers de freins a été signalé dans certains modèles.
En février dernier, Tesla avait également rappelé près de 135.000 véhicules aux États-Unis en raison de problèmes de sécurité liés à l’ordinateur de bord. Une pièce de l’ordinateur de bord des véhicules rappelés avait alors été remplacée.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала