Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L’UE et la Russie en discussions pour une reconnaissance de leurs certificats de vaccination

© AFP 2021 KENZO TRIBOUILLARDCertificat Covid numérique européen
Certificat Covid numérique européen - Sputnik France, 1920, 17.08.2021
S'abonner
La Fédération de Russie et l’UE sont engagées dans un dialogue sur la reconnaissance mutuelle des certificats de vaccination, a déclaré Sergueï Lavrov. Si un accord est trouvé, il faudra ensuite que chaque État membre autorise les Russes à entrer sur son territoire.
Plus d’un mois après une première déclaration en ce sens, Bruxelles et Moscou ont entamé des discussions en vue de reconnaître mutuellement leurs certificats Covid. C’est ce qu’a annoncé Sergueï Lavrov ce mardi 17 août lors d’une rencontre avec l’association russe des transporteurs routiers internationaux.
«La volonté politique semble y avoir été démontrée, déclarée, et certaines questions techniques et juridiques sont en train d'être résolues, notamment la nécessité d'assurer la protection des données personnelles, la compatibilité technologique des procédures et un certain nombre d'autres [questions]», précise le ministre des Affaires étrangères.
«Nous sommes prêts et nous poursuivrons un dialogue pragmatique et professionnel; nous comptons beaucoup sur le fait que les retards, qui relèvent clairement d’une politisation, cesseront et que nous parviendrons à un accord répondant aux intérêts tant des citoyens russes que des citoyens des pays de l'Union européenne», poursuit-il.
Il est question ici du certificat Covid numérique de l’UE, introduit le 1er juillet, qui permet aux citoyens européens de circuler librement dans l’UE sans subir de restrictions telles que la quarantaine. Il est octroyé aux personnes vaccinées, testées négatives ou s’étant rétablies du Covid. Un système similaire a été mis en place en Russie. À noter qu’aucun vaccin administré en Russie n’a encore été reconnu dans l’UE, et vice-versa.

Accords des États

M.Lavrov rappelle toutefois que même en cas d’accord entre la Russie et la Commission européenne, les restrictions liées à l’épidémie «relèvent de la compétence exclusive des différents pays de l’Union européenne».
«Chaque pays a le dernier mot sur les assouplissements qui peuvent être apportés aux étrangers vaccinés avec un vaccin non certifié par l'Union européenne», souligne-t-il.
Début juillet, l’UE avait invité la Russie à participer à des discussions sur la reconnaissance mutuelle des certificats de vaccination. Elle avait alors envoyé des informations générales et techniques aux autorités russes. Actuellement, outre ses États membres, l’UE reconnaît les certificats de vaccination délivrés en Suisse, en Islande, au Liechtenstein, en Norvège, à Saint-Marin et dans la Cité du Vatican.

Spoutnik V

Quant à la question de reconnaître le Spoutnik V, l’homologation européenne tarde encore. «La question est au cœur d’un dialogue dépolitisé et professionnel entre des structures compétentes», avait assuré M.Lavrov début août. Les certificats de Saint-Marin sont d’ailleurs en grande partie liés aux injections du vaccin russe. Ce dernier est également utilisé dans deux autres pays de l’UE, la Hongrie et la Slovaquie.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала