Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Imbroglio autour de la prise de la province afghane de Panchir par les talibans

CC BY 2.0 / Master Sgt. Michael O'Connor (U.S. armed forces) / Panjshir River Valley in May 2011La vallée du Panchir (archive photo)
La vallée du Panchir (archive photo) - Sputnik France, 1920, 03.09.2021
S'abonner
Un représentant des talibans* a déclaré que le mouvement avait pris le contrôle d'un grand district de la province du Panchir. Toutefois, un porte-parole du Front de la résistance, Fahim Dashty, a démenti cette déclaration.
Le mouvement Taliban* s'est emparé du district de Paryan, la plus grande subdivision de la province afghane du Panchir, qui reste le dernier bastion des forces de la résistance, a annoncé ce vendredi 3 septembre à Kaboul un porte-parole des talibans*, Bilal Karimi, sur Twitter.
«Selon les dernières nouvelles, le plus grand district du Panchir, le Paryan, est entièrement aux mains des moudjahidines. C'est le deuxième à tomber après celui de Shotul», a indiqué M.Karimi.
​Un responsable de l'état-major de la police de Kaboul a confirmé cette information à Sputnik.
«La province du Panchir est tombée, nos combattants ont capturé toutes les personnes leur ayant opposé une résistance, Amrullah Saleh [vice-Président afghan, ndlr] et Ahmad Massoud [chef des forces de la résistance, ndlr] ont pris la fuite», a-t-il précisé.
À Kaboul, des talibans* ont tiré en l'air après l'annonce de cette victoire, d'après des images postées sur les réseaux sociaux.
M.Karimi a alors rédigé un autre message appelant à cesser cela immédiatement pour éviter de blesser des civils et ne pas gaspiller les munitions.

Démenti des forces de la résistance

Toutefois, un porte-parole du Front de la résistance du Panchir (FNR), Fahim Dashty, a démenti la déclaration sur la chute du district de Paryan.
Il a appelé à ne pas croire la propagande des talibans* avant d'ajouter que la résistance avait renforcé tous les secteurs de la ligne de front. 
Les talibans* ne sont pas entrés dans la zone de Paryan, le col d'Anjuman est sous le contrôle du FNR, tout comme le district de Kuran wa Munjan, au Badakhshan, a appris Sputnik Afghanistan d'une source au sein des forces de la résistance.
Les informations sur la prise du Panchir sont fausses, a, de son côté, déclaré Rahilah Massoud, fille du commandant Ahmed Chah Massoud, chef de la résistance aux Soviétiques et aux talibans* assassiné en 2001.

Une ruse?

Selon la même source, les informations confuses sur l'avancée des talibans* dans le Panchir s'expliquent par la tactique de fausse retraite pour laquelle le FNR a opté il y a quelques jours.
«On leurre l'ennemi par des positions abandonnées qui deviennent la cible des pièces d'artillerie et des systèmes de lance-roquettes multiples. La tactique des poches de feu a été largement utilisée dans la vallée d'Andarab, et maintenant ici au Panchir. L'objectif est de diminuer la supériorité numérique des talibans*», a expliqué l'interlocuteur de Sputnik Afghanistan.

Le vice-Président Saleh accuse le Pakistan

Le vice-Président Amrullah Saleh, a, quant à lui, démenti les déclarations sur sa fuite présumée et accusé le Pakistan de soutenir les terroristes qui ont fait irruption dans le Panchir.
«Les informations des médias sur mon départ du pays sont infondées. Je suis à ma base dans la vallée du Panchir [...]. J'ai eu plusieurs entretiens avec nos commandants et leaders politiques. C'est une situation compliquée. Nous faisons face à une invasion des talibans*, de leurs alliés d'Al-Qaïda* et d'autres organisations terroristes dans la région et ailleurs, qui bénéficient comme toujours d'un soutien du Pakistan», a indiqué M.Saleh dans un message vidéo diffusé par la chaîne CNN-News18.
Il a déclaré que les forces de la résistance comme leurs adversaires avaient essuyé des pertes, sans fournir plus de détails.

La vallée du Panchir, dernière poche de résistance 

Le Panchir, situé au nord-est de Kaboul, est la seule province afghane à ne pas être contrôlée par les talibans* qui ont lancé une large offensive en Afghanistan lors du retrait des forces américaines, achevé fin août. La capitale est entre leurs mains depuis le 15 du même mois.
Le 2 septembre, un porte-parole des talibans* a annoncé que le mouvement avait déclenché une opération dans la vallée du Panchir. Selon la chaîne de télévision Al-Jazeera, cette décision a été prise à la suite de l’échec des négociations avec Ahmad Massoud, qui dirige le FNR.
*Organisation terroriste interdite en Russie
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала