Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

"Aucune chance d’être élu": Marine Le Pen s’en prend à Éric Zemmour

© Sputnik . Christina Afanassieva / Aller dans la banque de photosMarine Le Pen
Marine Le Pen - Sputnik France, 1920, 21.09.2021
S'abonner
La course à la présidentielle monte en puissance. La candidate du RN Marine Le Pen et le quasi-candidat Éric Zemmour, se sont tous deux déjà indirectement prononcés sur l’échec électoral de l’un et l’autre.
Créditée de 18% des intentions de vote, Marine Le Pen prend ses distances avec Éric Zemmour qui n’a pas annoncé sa candidature officiellement, mais pourrait obtenir 11% au premier tour, selon le dernier baromètre Harris Interactive pour Challenges paru ce 21 septembre.

"Je pense qu’il n’a aucune chance d’être élu. Incontestablement il a des électeurs potentiels, mais suscite aussi énormément de rejet. Je pense qu’il n’est pas en capacité d’unir la nation, or la nation a besoin d’union, de se ressembler", lance le 21 septembre sur BFM TV la candidate qui vient de renoncer à la présidence du Rassemblement national le temps de la campagne.

Jordan Bardella, président du RN par intérim, avait déjà évoqué les différences entre l’auteur de "France n’a pas dit son dernier mot" et le Rassemblement national, comme la polémique sur les prénoms qui crée "la division". Invité le 19 septembre dans l’émission Le Grand rendez-vous Europe1/CNews/Les Échos, il a néanmoins reconnu que le RN a "beaucoup de points communs sur le fond avec Éric Zemmour".

"Ce qui m’étonne c’est qu’Éric Zemmour soit plus virulent à l’égard de Marine Le Pen qu’à l’égard d’Emmanuel Macron", a-t-il également noté.

Mme Le Pen, qui place l’immigration et la sécurité au centre de son projet électoral, a fait savoir le 14 septembre qu’elle accepterait de débattre avec le polémiste une fois qu'il se sera officiellement déclaré.

"Des idées suivies par 70% des Français"

Zemmour a indirectement réagi à la déclaration de Le Pen sur son incapacité à "unir la nation": "J’exprime des idées qui sont suivies à peu près, si j’en crois tous les sondages, par 70% des Français [...]. Je suis au cœur de la volonté du peuple français", a-t-il déclaré sur CNews ce 21 septembre, s’exprimant sur la primaire des écologistes.
Le polémiste prédit lui aussi l’échec électoral de la candidate de RN.

"Je n'ai rien contre Marine Le Pen, je la connais bien, je l'aime bien [...]. Mais tout le monde sait, elle-même le sait, qu'elle ne peut pas gagner [...]. Je pense que son débat en 2017 a montré cruellement ses lacunes", lâchait-il le 15 septembre sur BFM TV.

Toujours sur BFM TV, l’écrivain a affirmé que le RN ne détenait pas le "monopole de la lutte contre l’immigration".
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала