Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Assemblée générale des Nations unies (New York) - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
International

Pour Éric Zemmour, Viktor Orban "a compris ce qui se passait vraiment en Europe"

© REUTERS / MARCO LONGARIÉric Zemmour
Éric Zemmour - Sputnik France, 1920, 24.09.2021
S'abonner
Invité à un sommet démographique réunissant plusieurs personnalités de la droite occidentale à Budapest, Éric Zemmour a fait part de son admiration de la politique de Viktor Orban qui "ne se laisse pas intimider par les minorités agissantes".
En visite à Budapest ce vendredi 24 septembre, l’ex-polémiste de CNews Éric Zemmour a déclaré "admirer" la politique menée par le dirigeant conservateur hongrois Viktor Orban.
L’auteur du Suicide français a été invité dans la capitale hongroise pour intervenir dans le cadre d’un sommet démographique réunissant, entre autres, Marion Maréchal ou bien l’ancien vice-Président américain Mike Pence. En amont de la conférence, M.Zemmour ainsi que la nièce de Marine Le Pen ont rencontré le Premier ministre hongrois.
"Je ne pense pas que Viktor Orban soit un dirigeant autoritaire. Il dirige son pays et il ne se laisse pas intimider par, ni les minorités agissantes, les médias ni le gouvernement des juges. C’est exactement ce qu’il faudrait en France, ça ne veut pas dire un gouvernement autoritaire", a-t-il déclaré plus tard devant les journalistes.
L’essayiste a souligné qu’il admirait "sa résistance à l’air du temps, aux pressions de tout genre", dont à celles exercées par Emmanuel Macron.
"Oui, j’admire ça et je pense qu’il a compris ce qui se passait vraiment en Europe, au-delà des modes et du diktat politiquement correct", a statué M.Zemmour.

Orban critique "le lobby des LGBT et du genre"

Intervenant lui-même lors du sommet, le Premier ministre hongrois a prôné un État "protecteur de la famille" face aux "attaques de la gauche occidentale", accusée de "relativiser la notion de famille, en s’appuyant sur le lobby des LGBT et du genre".
Il a également défendu les amendements législatifs interdisant "la promotion et la représentation de l’homosexualité" auprès des moins de 18 ans, adoptés en juin par le parlement hongrois et vivement critiqués par Bruxelles.

Macron invite l'Europe à combattre "une montée de l’illibéralisme"

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a qualifié les amendements de "honte" et la Commission a lancé une procédure d’infraction contre la Hongrie.
Emmanuel Macron a pour sa part réagi en appelant les Européens à déterminer comment combattre "une montée de l’illibéralisme dans les sociétés post-communistes", tout en soulignant que ce n'était "pas un problème Viktor Orban":

"C'est la tendance profonde de ces sociétés, pas de quelques dirigeants, il serait trop facile de pointer un dirigeant. Nous devons réfléchir à comment ces peuples en arrivent là", a alors jugé le chef de la République française.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала