Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Station de pompage de gaz - Sputnik France, 1920, 08.10.2021
Crise du gaz 2021
L’augmentation du prix du gaz en Europe, enregistrée depuis le début de 2021, s’est accélérée en septembre. Si le 1er septembre, 1.000 mètres cubes se vendaient 614 dollars, contre plus de 1.030 dollars à la fin du mois.

Viktor Orban fait reposer sur Bruxelles la responsabilité de la flambée des prix de l’énergie

© AFP 2021 JOHN THYSViktor Orban
Viktor Orban - Sputnik France, 1920, 06.10.2021
S'abonner
Des erreurs commises par la Commission européenne sont en partie à l’origine de la crise énergétique dans laquelle l’Union européenne se trouve actuellement, estime le Président hongrois. Pour lui, Bruxelles doit changer certaines de ses réglementations liées au pacte vert, sinon "tout le monde en souffrira".
Alors que les prix du gaz, de l’électricité et du carburant grimpent en flèche depuis le début de l'année, le Président hongrois Viktor Orban s’est exprimé sur la crise énergétique actuelle en Europe.

"L'Union européenne doit changer sa politique, car, au moins en partie, la hausse des prix est due à des erreurs de la Commission européenne. Nous devons changer certaines de ces normes, sinon tout le monde en souffrira", a déclaré Viktor Orban à son arrivée au sommet UE-Balkans de Brdo ce 6 octobre.

Le chef d’État n’a pas précisé de quelles normes il parlait concrètement.

La faute au Green Deal?

"La Hongrie n'en souffre pas [de la hausse des prix], car nous avons un système de plafonnement des prix. Les prix en Hongrie n'augmentent pas, le problème pour la Hongrie, ce sont les nouvelles exigences du pacte vert de l'UE, qui sont une taxation indirecte pour les propriétaires d'appartements, de maisons et de voitures, ce qui est inacceptable ", a poursuivi le Président hongrois.
Ce pacte vert, série de propositions visant à adapter les politiques de l’UE en matière de climat, d’énergie, de transport et de fiscalité, a été adopté par la Commission européenne le 14 juillet 2021. Ces initiatives doivent permettre de réduire les émissions nettes de gaz à effet de serre d’au moins 55% d’ici à 2030 par rapport aux niveaux de 1990. D'ici 2035, il sera impossible, par exemple, de vendre des véhicules neufs diesel ou essence dans l'UE. Les usines et compagnies aériennes seront contraintes de payer une "taxe carbone" revue à la hausse, les propriétaires de cargo de fret, les secteurs du bâtiment et des transports seront obligés de verser pour la première fois une taxe pour la pollution qu'ils émettent.

Des prix du gaz record

Face à cette flambée des prix engendrée par la reprise économique, la hausse de la demande en énergie et les bas stocks de gaz, les autorités françaises envisagent de mettre en œuvre un "bouclier tarifaire" qui sera valable jusqu'en avril.
S'exprimant à l'Assemblée nationale le 5 octobre, Jean Castex a fait savoir qu'un amendement serait déposé au projet de budget 2022 afin "d'abaisser les taxes spécifiques qui pèsent sur le prix du gaz". La mesure devrait permettre de préserver les ménages de la hausse des prix du gaz et de l’électricité.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала