Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Assemblée générale des Nations unies (New York) - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
International

Les attachés de l’Otan non invités à de grands exercices en Russie: la Défense russe explique

© Alexeï KoudenkoExercices Zapad 2021
Exercices Zapad 2021 - Sputnik France, 1920, 08.10.2021
S'abonner
Le ministère russe de la Défense a expliqué qu’il n’avait pas invité les attachés militaires des pays de l'Otan aux opérations pratiques de l'exercice russo-biélorusse stratégique Zapad 2021 en partant tout simplement du principe de réciprocité.
Moscou a décidé que les attachés militaires des pays de l'Otan ne seraient pas présents au volet principal des opérations pratiques de l'exercice russo-biélorusse Zapad 2021 (Ouest 2021) sur le site de Moulino, dans la région de Nijni Novgorod. La raison en a été précisée ce 8 octobre par la Défense russe.
"Les attachés militaires des pays de l'Otan n'ont pas été invités à cette étape des exercices, étant donné que leurs homologues russes n'avaient pas été conviés à assister aux manœuvres Defender Europe 2021 de l'Alliance", a indiqué Alexandre Fomine, vice-ministre russe de la Défense, lors d'une conférence de presse pour les attachés militaires étrangers.
Il a rappelé que Zapad 2021 avait rassemblé quelque 200.000 militaires, 80 avions et hélicoptères, 760 unités de matériel militaire et 15 navires de guerre.
L'Organisation du traité de sécurité collective (OTSC) et l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS) ont dépêché environ 2.000 militaires. Les exercices ont rassemblé des observateurs des forces armées vietnamiennes, chinoises, birmanes, pakistanaises et ouzbèkes. Les simulations de combats se sont déroulées sur cinq sites en Biélorussie et neuf polygones en Russie, ainsi qu’en mer Baltique.
Au cours des manœuvres en Russie, les militaires ont perfectionné la coordination des opérations de l'aviation et des troupes de DCA pour repousser une attaque aérienne ennemie, ainsi que la direction des unités à l'aide du système intégral de gestion de la chaîne tactique.
Les groupes spéciaux se sont entraînés au combat urbain. Pour la première fois, les troupes ont lancé une vaste opération de débarquement par nuit, ont mis au point les moyens de mettre hors de service un essaim de drones et ont testé l’emploi de systèmes robotiques de frappe Plateforma M.
Toujours selon Alexandre Fomine, 42 jours avant le début des exercices, la Russie a informé l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) du nombre des effectifs de l’armée russe engagés dans ces exercices.

Zapad 2021

Les exercices russo-biélorusses se sont déroulés du 10 au 16 septembre dans le polygone de Moulino, dans la région de Nijni Novgorod, et ont rassemblé environ 2.000 militaires d’Arménie, du Kazakhstan, du Kirghizistan, d’Inde et de Mongolie, ainsi qu’un représentant de la délégation militaire du Sri Lanka.
Leur scénario a accordé un rôle important aux troupes aéroportées russes et étrangères. L’un des objectifs était de développer de nouvelles tactiques et de tester des équipements prometteurs dans des conditions aussi proches que possible du combat réel.
Les manœuvres se sont déroulées près des frontières de l’Union européenne, ce qui a préoccupé plusieurs pays, dont l’Ukraine et la Pologne.
Ces exercices conjoints de la Russie et la Biélorussie sont organisés tous les deux ans, conformément à la décision prise par les Présidents des deux pays.

Defender Europe 2021

Pour ce qui est de l'exercice militaire de l’Otan, qui s’est étalé sur mai et juin dernier, il a réuni 28.000 militaires de 26 pays en vue de "la préparation opérationnelle et l’interopérabilité des alliés et partenaires de l’Otan", avait indiqué dans un communiqué le département américain de la Défense.
Le porte-parole de ce dernier, John Kirby, a affirmé que les exercices de l’Otan étaient "transparents", "ce qui n’était pas le cas de Moscou".
Le départ à ces manœuvres avait été donné en Albanie et l’agence télégraphique ATA du pays les a qualifiées de "plus grand exercice militaire des trois dernières décennies". Le ministre de la Défense, Niko Peleshi, a souligné pour sa part que ces exercices représentaient "un message à ces forces et pays +malveillants+ et ennemis de nos valeurs communes".
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала