Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
L'application TousAntiCovid et un masque - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
Covid-19

Nouveau variant: la France suspend les arrivées en provenance d’Afrique australe

Un avion - Sputnik France, 1920, 26.11.2021
S'abonner
À cause de l’apparition d’un nouveau variant du coronavirus, l’Hexagone interrompt les vols arrivant d’Afrique australe, comme l’a déclaré Olivier Véran ce 26 novembre. La mesure sera effective "pour au moins 48 heures". Des tests PCR sont à effectuer pour les personnes venues récemment.
La France suspend les arrivées en provenance de sept pays d’Afrique australe, dont l’Afrique du Sud, pour éviter l’importation d’un nouveau variant inquiétant du Covid-19 y signalé, a annoncé ce vendredi 26 novembre le ministre de la Santé Olivier Véran lors de son déplacement à Brest.
Le ministre a précisé que cette mesure serait appliquée "pour une durée minimale de 48 heures".
Elle concerne aussi les voyageurs arrivant du Lesotho, du Botswana, du Zimbabwe, de Mozambique, de Namibie et d'Eswatini.

Des tests à l’arrivée

"Les personnes ayant voyagé au cours des 14 derniers jours dans l'un de ces pays sont invitées à se signaler aux autorités et à réaliser dans les meilleurs délais un test de dépistage PCR", a indiqué Matignon.
S’adressant à ceux qui voulaient "se rendre dans ces pays", le gouvernement les a appelés "à suspendre leur voyage" en invoquant le "principe de précaution maximale".

Non encore diagnostiqué

M.Véran a souligné que ce nouveau variant "n'a pas été diagnostiqué en Europe" pour l’heure.
"Et nous ne voulons pas être amenés à [le] diagnostiquer sur le territoire national et européen, ne serait-ce tant qu'on n'en sait pas plus sur sa dangerosité", a-t-il noté.
Outre la France, la détection de ce nouveau variant a poussé l’Allemagne, le Royaume-Uni et l’Italie à appliquer des restrictions similaires.

L’OMS se réunit en urgence

À ce jour, 22 cas ont été signalés en Afrique du Sud, touchant principalement des jeunes, selon les autorités sanitaires locales. Des cas ont également été signalés au Botswana voisin et à Hongkong, sur une personne de retour d’un voyage dans ce pays.
L’Organisation mondiale de la santé (OMS) se réunit ce 26 novembre pour tenter de déterminer la dangerosité de cette nouvelle souche, en observant qu’il faudrait "plusieurs semaines" pour comprendre cela.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала