Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Une soixantaine de diplomates russes vont quitter les USA d’ici fin juin 2022

© Sputnik . Alexeï AgarichevL'ambassade de Russie à Washington, image d'illustration
L'ambassade de Russie à Washington, image d'illustration - Sputnik France, 1920, 28.11.2021
S'abonner
L’ambassadeur de Russie à Washington annonce le départ forcé des États-Unis d’une soixantaine de diplomates russes dans les sept prochains mois, notamment en janvier et juin 2022.
Une trentaine de diplomates de l’ambassade russe aux États-Unis, avec leurs familles, sont obligés de regagner la Russie fin janvier prochain, le même nombre de collaborateurs de la mission diplomatique doivent quitter Washington fin juin 2022, a fait savoir ce samedi 27 novembre sur la chaîne YouTube Soloviev Live l’ambassadeur de la Fédération de Russie aux États-Unis Anatoly Antonov.
"Nos diplomates sont expulsés. Le 30 janvier prochain, un grand groupe de mes collègues va partir avec leurs familles. Le 30 juin prochain, un nombre analogue quittera également [les USA, ndlr]", a déclaré Anatoly Antonov.
Il a souligné que le problème de visas américains pour le corps diplomatique russe à Washington persiste toujours, n’était pas résolu et que par la non-délivrance de visas les Américains divisent intentionnellement les familles des diplomates russes.
Ces démarches américaines ont lieu sur fond de proclamations états-uniennes sur le respect des valeurs familiales.
Et d’ajouter que la partie américaine n’a pas modifié sa posture négative envers la Russie qu’elle considère comme un adversaire.
"Pratiquement rien ne change. L’atmosphère ici est toujours imprégnée par la russophobie: dans les médias, au Congrès, dans les structures gouvernementales. Tout cela empêche de développer les relations russo-américaines", a mis en avant l’ambassadeur russe.
Selon lui, des fonctionnaires américains sont prêts à aborder avec Moscou des sujets qui ne présentent un intérêt que pour les Américains alors que le thème dominant lors des derniers contacts diplomatiques est la politique "agressive" de la Russie à ses frontières occidentales.

Un problème qui réduirait à néant les progrès?

Il y a une semaine, la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, a également parlé de l’état des relations entre Moscou et Washington.
Avouant la présence de nombreuses difficultés, Mme Zakharova a pointé certains progrès dans ce dialogue, dont notamment l’adoption récente par l’Assemblée générale de l’Onu du projet de résolution américano-russe sur les questions de cyberespace et de technologies de l’information et des communications (TIC) "dans le contexte de la sécurité internationale".
Parmi les questions qui compliquent toujours les liens russo-américains, elle a également évoqué celui des visas, "provoqué par les partenaires américains".
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала