Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le foie gras banni de la mairie de Strasbourg, les producteurs dénoncent "une offense"

Du foie gras - Sputnik France, 1920, 29.11.2021
S'abonner
L’interdiction de servir du foie gras lors des réceptions officielles à la mairie de Strasbourg, tout comme à Villeurbanne, n’impactera pas les producteurs, mais la médiatisation de ces annonces signifie qu’il y a une méconnaissance de la filière, regrette le comité interprofessionnel Cifog.
L’annonce faite par l’ONG Peta France concernant l’interdiction de servir du foie gras pendant les réceptions à la mairie à Strasbourg a fait beaucoup de bruit la semaine dernière. Dans la foulée Jeanne Barseghian, maire écologiste de la ville, a dû préciser que l’éviction des événements officiels de ce produit "ancré dans la culture alsacienne" n’entraînera pas son ban du marché de Noël qui venait d’ouvrir à Strasbourg.
Si la maire a expliqué son choix "par un souci d’éco-responsabilité et d’exemplarité", les professionnels du secteur contactés restent sereins quant aux conséquences économiques de cette mesure.

"Coup de communication"?

"Sur la filière ça n’aura aucune répercussion bien sûr, c’est plus un coup de communication qui a été orchestré par une association de protection des animaux qui s’appelle Peta, qui est une association américaine que l’on connaît pour ses agissements qui ne sont pas toujours très glorieux", avance auprès Sputnik Marie-Pierre Pé, directrice du Comité interprofessionnel des palmipèdes à foie gras (Cifog).

La municipalité de Strasbourg a précisé que le niveau de consommation de ce produit au sein de la mairie était plutôt "anecdotique".

"Pour nous c’est une offense parce que cela veut dire qu’il y a une méconnaissance de notre filière, alors que les professionnels et les producteurs sont en démarche de transparence et accueillent toutes les personnes qui veulent se renseigner et comprendre comment on produit du foie gras", regrette Marie-Pierre Pé.

Hormis la mairie de Strasbourg, qui a introduit l’interdiction en juillet 2020, au début du mandat de Jeanne Barseghian, une autre municipalité a suivi son exemple: Villeurbanne, commune limitrophe de Lyon dirigée par le maire EELV Cédric Van Styvendael, qui en a également décidé ainsi en mai 2021, confirme la municipalité à Sputnik.
Peta France, qui a relayé la mesure de la mairie strasbourgeoise le 25 novembre a exhorté les maires de Besançon, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Lyon, Marseille, Montpellier et Nantes à bannir le foie gras des cérémonies officielles.

Sa cote d’amour

D’après Cifog, cette année les ventes de foie gras augmentent tous azimuts. De janvier à mi-septembre, en grandes et moyennes surfaces elles ont augmenté de 3,6% en volume, celles en restauration de 28%, et les exportations de 11%.

"Il y a une cote d’amour pour le foie gras en France qui reste intacte. Nous surveillons bien sur cela avec attention. On a 92% des Français qui déclarent aimer le foie gras et vouloir en consommer pour les fêtes de fin d’année. C’est un produit d’exception qui est pour les trois quarts consommé au moment de Noël ou de la Saint-Sylvestre. Donc non il n’y a pas d'infléchissement", expose la responsable du Cifog.

En revanche, les confinements ont sérieusement impacté la filière: "On a surtout subi le confinement avec la fermeture de la restauration qui a cerné pour nous 60% de nos marchés puisque la restauration en France et à l’étranger c'est 60% de nos marchés".
Selon un sondage CSA de décembre 2020 à l’occasion des fêtes de fin d’année, 78% des personnes interrogées avaient estimé que le foie gras était un élément incontournable des repas festifs.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала