Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Palais de l'Elysée  - Sputnik France, 1920, 21.09.2021
Présidentielle 2022
La prochaine élection présidentielle française va se dérouler du 10 au 24 avril 2022.

La candidature d’Éric Zemmour "est devenue inutile", affirme Marine Le Pen

© Sputnik . Christina Afanassieva / Aller dans la banque de photosMarine Le Pen
Marine Le Pen - Sputnik France, 1920, 02.12.2021
S'abonner
À peine Éric Zemmour a déclaré sa candidature que Marine Le Pen l’estime "inutile" et dénuée de dynamique, tandis qu’il a basculé derrière elle dans les sondages. Auprès du Parisien et de LCI, elle a également commenté sa première interview en tant que candidat.
La candidature d’Éric Zemmour a apporté son lot de turbulences, après sa vidéo d’annonce sur YouTube visée par des plaintes de toutes parts ou son interview sur TF1 qu’il n’a pas appréciée. L’occasion pour Marine Le Pen de lui exprimer un ironique "bienvenue en politique".
"Il est ambigu, parce que la réalité c'est qu’il a créé sa campagne sur une multiplication de provocations, de propos chocs, de propos même parfois choquants et il se plaint aujourd'hui quelques heures après avoir annoncé sa candidature, qu'on le ramène à ses provocations et à ses propos choquants", a-t-elle commenté mercredi 1er décembre sur LCI.
"L’exercice d’intervieweur est plus facile, semble-t-il, que celui d’interviewé", ajoute-t-elle dans un entretien publié le même jour dans Le Parisien. La représentante du Rassemblement national estime que la candidature de l’ancien journaliste n’a "plus d’élan, plus de dynamique et qu’en réalité, elle est devenue inutile".
La semaine dernière, déjà sur LCI, Mme Le Pen avait rappelé à M.Zemmour qu’"on peut servir son pays de mille façons […] autres que celle de candidat à la présidence de la République", l’appelant à "se rassembler".

Dynamique

Alors que ce dernier la devançait dans certains sondages depuis début octobre, elle le domine à nouveau depuis une semaine, ayant notamment récupéré des voix de son électorat de 2017. D’après le sondage Harris interactive pour Challenges du 1er décembre, Éric Zemmour s’éloigne du second tour en se retrouvant à la quatrième place, avec 13%, derrière Macron (23%), Le Pen (19%), et Bertrand (14%), dans l’éventualité de sa candidature chez Les Républicains. Son score ne change pas selon l’hypothèse d’une candidature de Valérie Pécresse ou de Michel Barnier. Le parti désignera son candidat ce samedi.
L’enquête a été réalisée en ligne du 26 au 29 novembre sur un échantillon de 2.601 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, dont 2.071 personnes inscrites sur les listes électorales. La marge d’erreur des résultats d’ensemble s’établit, selon le score visé, entre plus ou moins 1,4 et 3,1 points.
Reste à voir si l’annonce de la candidature de Zemmour lui offrira une nouvelle dynamique dans les sondages de la semaine prochaine. Pour rappel, les intentions de vote mesurent un rapport de force à un moment donné. Elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme étant prédictives des résultats du scrutin.

Meeting politique

De son côté, l’équipe de M.Zemmour se targue d’avoir déplacé son premier meeting politique du 5 décembre depuis le Zénith de Paris vers une salle plus grande, le Parc des expositions de Villepinte, en Seine-Saint-Denis. Elle estime à 19.000 le nombre d’inscrits à ce jour.
D’aucuns considèrent que ce changement s’est opéré pour éviter un risque d’annulation de l’événement dans la capitale, où plusieurs organisations syndicales et militants antifascistes ont prévu de se rassembler pour faire "taire Zemmour". Le Conseil municipal du XIXe arrondissement de Paris, où se trouve le Zénith, s'était lui inquiété auprès du préfet d'un "risque de trouble à l'ordre public", indique l’AFP.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала