Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un professeur agressé pour une remarque dans un lycée de Beauvais

Salle de classe - Sputnik France, 1920, 02.12.2021
S'abonner
Une agression à l’encontre d’un professeur a eu lieu le 30 novembre dans un lycée de Beauvais, une semaine après qu’une CPE a été rouée de coups par un élève dans ce même établissement. Cette fois, l’enseignant a été violenté pour une remarque adressée à son agresseur.
C’est un nouvel acte de violence qui est survenu le 30 novembre au lycée professionnel Jean-Baptiste Corot à Beauvais, dans l’Oise.
Un enseignant d'éducation physique et sportive (EPS) a été violemment pris à partie par l’un de ses élèves de 15 ans, relate L’Observateur de Beauvais.
L’agression a eu lieu après que le professeur lui a demandé d’aller déposer sa casquette et sa banane dans le vestiaire.
La proviseur Marie-Claire Maupas a raconté à l’hebdomadaire qu’au début, l’élève a refusé. "Puis il a commencé à vouloir ranger sa casquette mais pas sa banane puis sa banane mais pas la casquette et c’est quand l’enseignant a insisté qu’il lui a porté un coup avant que ça se termine en bagarre", a-t-elle détaillé.
Selon un policier cité par Le Parisien, le jeune homme aurait donné des coups de poing et menacé de mort son enseignant après que ce dernier lui a "demandé d’enlever sa casquette et sa banane pour intégrer le gymnase".
Les forces de l’ordre ont alors été alertées et sont venues interpeller l’adolescent dans l’établissement avant de le placer en garde à vue.
L’enseignant "ébranlé", qui "a reçu plusieurs coups" selon la responsable du lycée, a dû passer des examens médicaux avant de déposer plainte.
D’après le média, des professeurs ont alors décidé de faire jouer leur droit de retrait dans l’après-midi du même jour.

Une rentrée violente

Le corps enseignant de l’établissement, cité par L’Observateur de Beauvais, a indiqué que les agressions se multiplient depuis la rentrée de septembre, avec le retour des classes complètes.
"En fait, on est revenu au même niveau qu’avant le Covid où nous demandions plus de moyens. Le fait d’enseigner à distance ou en demi-groupe avait fait baisser les tensions durant les confinements mais là, c’est reparti et le climat se dégrade vraiment cette année", a déploré auprès du média une enseignante.
En octobre, plusieurs représentants de l’établissement avaient alerté le rectorat à Beauvais en demandant plus de moyens, en vain.
L’enseignante a aussi dit auprès de l’hebdomadaire espérer que la nouvelle violence "entraînera une vraie prise de conscience de la part du rectorat".
D’après Le Parisien, une équipe de sécurité mobile a été déployée dans le lycée par le rectorat pour rétablir le calme.

D’autres agressions au sein du lycée

Il s’agit de la deuxième agression en une semaine dans ce lycée après qu’une conseillère principale d’orientation (CPE) a été tabassée le 23 novembre par un élève de CAP.
Une autre, dont un enseignant de 62 ans du même établissement a été victime, s’était produite en avril 2019. Il s’était fait casser la mâchoire par un élève à qui il venait de demander d’enlever son bonnet. L’adolescent avait ainsi été condamné à six mois de prison avec sursis et exclu de l’établissement.

Le monde politique monte au créneau

Suite à l’agression survenue le 30 novembre, Caroline Cayeux, maire de la ville de Beauvais, a rapidement diffusé une publication sur son compte Twitter en dénonçant cet acte "intolérable".
À son tour, le président de la région Hauts-de-France et candidat à l’investiture des Républicains pour 2022 Xavier Bertrand s'est rendu sur place le 1er décembre pour exprimer son soutien.
Il a souligné que la région "va investir pour renforcer la sécurité du lycée".
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала