Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Bientôt un nouveau motif de verbalisation par le biais des radars?

© Photo Pixabay / blickpixelUn radar (image d'illustration)
Un radar (image d'illustration) - Sputnik France, 1920, 03.12.2021
S'abonner
Excès de vitesse, feu rouge, assurance… D’après le site Radars-auto, les automobilistes pourraient être verbalisés sous peu pour défaut de contrôle technique après avoir été flashés par un radar automatique.
Une nouvelle fonction pour les radars automatiques apparaîtra-t-elle? Pour l’heure, ils sont destinés à détecter des infractions comme les excès de vitesse, les franchissements de la ligne aux feux tricolores ou bien le défaut de port de la ceinture de sécurité.
Mais ils pourraient bientôt identifier les véhicules qui ne sont pas passés au contrôle technique depuis longtemps, relate le site spécialisé Radars-auto.
Depuis octobre 2019, tous les radars peuvent détecter les conducteurs roulant sans assurance. La vérification de la validité du contrôle technique pourrait aussi être une cible dans les prochains mois. Cela ne concernerait que les véhicules flashés: en cas d’infraction, un logiciel consulterait un fichier dédié pour vérifier si la voiture est en règle, comme c’était le cas avec la vérification des véhicules assurés.

Plus de 500.000 véhicules sans contrôle technique

D’après les chiffres proposés par le Conseil National des Professionnels de l’Autonomie (CNPA) et relayés par Le Parisien, sur 32 millions de voitures, environ 560.000 circulaient en France sans contrôle technique valide en 2019.
Le contrôle technique doit être réalisé tous les deux ans pour les automobiles de plus de quatre ans afin d’éviter les accidents dus à un manque d’entretien.
Contacté par le site Radars-auto, le ministère des Transports a noté qu’un nombre non négligeable d’automobiles n’avaient pas passé le contrôle dans les délais réglementaires, que ce soit avec quelques jours, quelques semaines ou plusieurs mois de retard, voire jamais, et que cela pourrait avoir des conséquences sur la sécurité routière et sur l’environnement.
Il a aussi assuré que le gouvernement examinerait sous quelles conditions les radars automatiques pourraient être utilisés dans le but de verbaliser les conducteurs roulant sans contrôle technique.

Des sanctions prévues

Le Code de la route prévoit pour défaut de contrôle technique une amende forfaitaire de 135 euros. Elle peut être minorée à 90 euros si elle est payée dans les trois jours et majorée à 375 euros en cas de retard de paiement.
Cependant, la contravention peut atteindre 750 euros si le délai est dépassé de 45 jours. En revanche, elle n’entraîne pas de retrait de points sur le permis. Elle s'applique au propriétaire de la voiture et non au conducteur au moment des faits.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала