Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Une nouvelle bombe atomique vient renforcer l’armée américaine

CC0 / Pixabay / Wikilmages / Bombardier américain B-2 Spirit
Bombardier américain B-2 Spirit - Sputnik France, 1920, 03.12.2021
S'abonner
Washington vient de fabriquer le premier exemplaire de sa bombe atomique modernisée B61-12, destinée à remplacer les modèles en service depuis plus de 50 ans. Celle-ci est compatible avec les chasseurs américains acquis par certains membres de l’Otan.
Après neuf ans de conception, de développement, et d’essais, la National Nuclear Security Administration (NNSA), l’agence fédérale américaine chargée de la sécurité nucléaire, vient d’annoncer l’assemblage de sa première bombe nucléaire B61-12. Une modernisation qui prolonge de plus de 20 ans sa durée de vie.
"Avec ce programme, nous livrons au Département de la Défense un système qui améliore la précision et réduit le rendement sans modifier les caractéristiques militaires, tout en améliorant la sûreté, la sécurité et la fiabilité", déclare l’administratrice de la NNSA Jill Hruby dans un communiqué du 2 décembre.
La B61-12 peut être utilisée en mode chute libre ou en mode guidé. Cette nouvelle version est destinée à remplacer les bombes B61 qui sont en service depuis plus de 50 ans, à la fois dans les bases de l’armée de l’air américaine et celles de l’Otan. Sa production à grande échelle doit débuter en mai 2022 et devrait se terminer courant 2026, conclut le document.

Arme pour l’Otan

D’après l’Arms Control Association, des tests ont été effectués en septembre dernier sur les chasseurs américains F35 pour assurer leur compatibilité avec cette nouvelle arme nucléaire, un modèle déjà acquis par plusieurs membres de l’Otan. Elle devrait également pouvoir être transportée par les bombardiers stratégiques B-2 et les futurs modèles de chasseurs américains.
Cette bombe de nouvelle génération devrait donc équiper les membres européens de l’Otan dans les prochaines années. "La combinaison du F-35A et du B61-12 représente une amélioration significative de la capacité militaire du dispositif d'avions à double capacité de l'Otan en Europe", estime auprès de la Fédération des scientifiques américains l’expert en arsenal nucléaire Hans Kristensen.
Dans le cadre des exercices de dissuasion nucléaire de l’Alliance dans le sud de l’Europe en octobre dernier, son secrétaire général Jens Stoltenberg avait rappelé que "l’objectif de l’Otan est un monde sans arme nucléaire", affirmant toutefois qu’"un monde où la Russie, la Chine et d'autres pays comme la Corée du Nord possèdent des armes nucléaires, mais pas l'Otan, n'est tout simplement pas un monde plus sûr".
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала