Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Elon Musk prédit à la Chine un rôle de puissance mondiale

© AP Photo / Kiichiro SatoElon Musk
Elon Musk - Sputnik France, 1920, 07.12.2021
S'abonner
Le PDG de Tesla, entreprise implantée en Chine depuis 2018, estime que l'Empire du Milieu a de loin devancé les États-Unis d’un point de vue économique. Cependant, certains responsables chinois ne s'y sont pas encore habitués, selon lui.
D'après le directeur général de Tesla, Elon Musk, la Chine est toujours en train de s'adapter à son rôle émergeant en tant que l'un des pays les plus puissants du monde.
"Il y a beaucoup de gens au sein du gouvernement chinois qui ont en quelque sorte grandi lorsque la Chine était une petite économie […]" et qui n'ont pas pleinement compris que la Chine va vraiment devenir un acteur de premier plan, a indiqué M.Musk lundi soir lors d'un entretien en visioconférence avec le Wall Street Journal.
Selon lui, l'économie américaine avait été la plus grande économie du monde aussi longtemps que l’on s’en souvienne. Mais aujourd’hui, l'économie chinoise serait deux ou trois fois plus importante que celle des États-Unis. "C'est simplement un monde différent et intéressant. Et j'espère que nous n'oublierons pas que nous sommes tous des êtres humains", a-t-il ajouté.

Implanté en Chine

Le PDG de Tesla, qui critique souvent les autorités américaines, a déclaré que la société entretenait de bonnes relations avec la Chine, qui abrite la plus grande usine de véhicules de Tesla en termes de production.
"Je ne veux pas approuver tout ce que la Chine fait, pas plus que je ne dirais pas approuver, par exemple, tout ce que font les États-Unis ou n'importe quel pays", a déclaré M.Musk.
Ayant misé sur Elon Musk en 2018 afin de faire de la Chine le futur centre d'innovation et industriel du monde, le Président Xi Jinping considérait Tesla comme un fer de lance, rappelle le Wall Street Journal. Il a même modifié les règles en vigueur en annulant l'obligation pour les constructeurs de voitures électriques de créer une coentreprise avec une société chinoise. Jusqu'en 2018, ils ne pouvaient détenir plus de 50% de cette entreprise. La mesure est effective depuis 2018 pour la fabrication de voitures électriques, et le sera en 2022 pour les modèles thermiques. Cela a été fait pour que M.Musk puisse ouvrir une usine de véhicules électriques à Shanghai.

Victime de la guerre économique

Aujourd'hui, Tesla fabrique probablement plus de la moitié de ses véhicules en Chine, selon des calculs cités par le WSJ. Les ventes chinoises ont fourni environ un quart des revenus de Tesla au cours des neuf premiers mois de 2021. M.Musk a, quant à lui, consolidé sa place en tant que personne la plus riche au monde.
Cependant, Tesla est aujourd'hui confronté à un environnement commercial de plus en plus difficile en Chine, constate le quotidien. Il a suscité notamment la colère de ses concurrents nationaux pour ce qu'ils considèrent comme un traitement préférentiel et se voit critiquer pour la qualité de ses véhicules de la part des conducteurs et des responsables chinois.
Un autre ennui auquel il fait face est la guerre commerciale entre Washington et Pékin. Tesla fait partie des centaines d’acteurs de l’industrie automobile à avoir demandé au Bureau du représentant américain au Commerce (USTR) des exonérations tarifaires prolongées sur les pièces et les matériaux importés de Chine et utilisés pour fabriquer ou réparer des voitures.
Tesla a demandé une dérogation tarifaire pour les importations de graphite, qui est utilisé pour fabriquer les batteries lithium-ion dans ses voitures. L'entreprise a déclaré que seule la Chine continentale pouvait fournir la quantité de graphite dont elle a besoin, relate CNBC.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала