Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
L'application TousAntiCovid et un masque - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
Covid-19

Blanquer tranche sur l’éventuel report de la rentrée des classes après Noël

© AP Photo / Kamil Zihnioglu Jean-Michel Blanquer
 Jean-Michel Blanquer - Sputnik France, 1920, 19.12.2021
S'abonner
Interrogé ce 19 décembre sur un report éventuel de la rentrée scolaire en janvier pour faire face à la flambée des contaminations au Covid, une mesure déjà avancée par Valérie Pécresse, le ministre de l’Éducation a affirmé que ce "n’est pas une hypothèse privilégiée".
Alors que le taux d’incidence chez les enfants est au plus haut depuis le début de l’épidémie, le ministre de l’Éducation nationale a écarté pour le moment le report de la rentrée des classes après les vacances de Noël. Invité ce dimanche 19 décembre de BFM TV, Jean-Michel Blanquer a indiqué que l’école, "qui est essentielle pour les enfants", "est la dernière chose à fermer".
"Ce n'est pas l'hypothèse privilégiée. On ne le ferait qu'en dernier ressort", a-t-il noté en ajoutant que "nous mettons les enfants en première priorité dans toutes nos décisions, les enfants d’abord".
Mais il a souligné qu’"on ne ferme jamais aucune éventualité".
Il a ainsi précisé un critère de ce report éventuel:
"Le taux d'incidence en population générale est un critère mais il est moins valable maintenant parce que beaucoup de gens contaminés, ça ne veut pas forcément dire grand-chose s'il y a beaucoup de gens vaccinés. C'est la saturation dans les hôpitaux et dans les services de réanimation qui est importante".

Une idée avancée par Pécresse

Le report de la rentrée des classes a déjà été proposé le 18 décembre par Valérie Pécresse, candidate Les Républicains à la présidentielle.
Au micro de TF1, la présidente de la région Île-de-France a considéré que le gouvernement "est acculé et il n’a pas plus le choix".
"Nous serons vigilants au Parlement", a-t-elle promis en appelant à repousser la rentrée scolaire d’une semaine "pour protéger les Français".

La tranche d’âge problématique

Le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) a constaté dans un avis paru le 16 décembre que, "depuis le mois d’octobre 2021, les enfants de six à 10 ans présentent le taux d’incidence le plus élevé parmi les classes d’âge scolaire (soit 988 cas pour 100.000 habitants)".
Des chiffres qui pourraient en partie s’expliquer "puisqu’il s’agit de la dernière tranche de la population scolaire pour laquelle l’accès à la vaccination n’est pas ouvert".
De son côté, Olivier Véran a affirmé le 18 décembre que la vaccination anti-Covid des 5-11 ans devrait débuter le 22 décembre, "si tout va bien".
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала