Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le domicile de Marine Le Pen couvert de tags pro-Zemmour, elle porte plainte

© AP Photo / Thibault CamusMarine Le Pen
Marine Le Pen - Sputnik France, 1920, 24.12.2021
S'abonner
Pour la troisième fois en une semaine, un adversaire politique d’Éric Zemmour a été visé par des inconnus appelant à voter pour le polémiste. Après Adrien Quatennens et Sandrine Rousseau, c’est Marine Le Pen qui a été ciblée, victime d'une dégradation à son domicile. Le candidat de Reconquête! a condamné ces actes de ses prétendus partisans.
Au lendemain des atteintes au logement de l’écologiste Sandrine Rousseau, c’est la maison de la présidente du Rassemblement national et candidate à la présidentielle Marine Le Pen à La Celle-Saint-Cloud (Yvelines) qui a été dégradée dans la nuit du 22 au 23 décembre, relate l'hebdomadaire Marianne. Précédemment, la permanence parlementaire du député de La France insoumise (LFI) Adrien Quatennens avait été ciblée.
Jeudi, Marine Le Pen a porté plainte contre X, annonce le magazine. La façade de sa maison a été couverte d’affichettes à l’effigie d’Éric Zemmour et de tags appelant à voter pour lui. Le rétroviseur de sa voiture a également été cassé.

Zemmour condamne

La polémiste avait pour sa part condamné les agissements de ce genre, mercredi sur Twitter, en se démarquant des auteurs de ces actes. "Vous ne faites pas partie ni de mes sympathisants, ni de mes militants et encore moins de mes amis", dit son communiqué publié le 22 décembre.
L’ex-journaliste de CNews avait ainsi fustigé les militants qui avaient été filmés en train de simuler des tirs sur Macron, les élus LFI Raquel Garrido et Alexis Corbière et des "bougnoules". Ces vidéos avaient récemment été partagées sur les réseaux sociaux.
De son côté, un cadre du Rassemblement national, interrogé par Marianne, refuse lui aussi d’inculper les soutiens de M.Zemmour. "Je ne peux pas croire que ce soit ses partisans… Ils n’ont aucun intérêt à faire cela. On marche sur des œufs. Cela peut être des personnes qui veulent monter les camps les uns sur les autres", a-t-il prévenu.

Zemmour donné troisième

Selon un sondage publié le 23 décembre, Éric Zemmour arriverait troisième au premier tour de la présidentielle (14%). Emmanuel Macron, pas encore officiellement candidat, serait en tête (20%), suivi de Valérie Pécresse (16%).
Marine Le Pen suivrait de près le polémiste avec 13% des intentions de vote. Christiane Taubira (7%) devance dans ce sondage Yannick Jadot (5%), elle-même devancée à son tour par Jean-Luc Mélenchon (12%).
Toujours d'après ce sondage, le candidat Insoumis est d'ailleurs celui qui récolterait le plus de voix au premier tour d'une primaire de la gauche si celle-ci avait bien lieu. Il est crédité de 37% des intentions de vote, contre 25% pour Christiane Taubira et 16% pour Yannick Jadot.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала