Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L’UE veut que l’OMC punisse la Russie pour son programme de substitution d’importations

© AP Photo / Fabrice CoffriniL'OMC
L'OMC - Sputnik France, 1920, 26.12.2021
S'abonner
L’Union européenne conteste auprès de l’Organisation mondiale du commerce les mesures prises par Moscou en réponse aux sanctions occidentales de 2014, dont le programme de substitution d’importations.
Visée depuis 2014 par les contre-sanctions russes limitant les importations en provenance de l’UE, cette dernière s’est adressée à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) pour obtenir la levée ou au moins une modification des mesures en question.
D’après l’UE, les restrictions décidées par Moscou en réponse aux sanctions européennes, décrétées elles après la réintégration de la Crimée à la Russie, lèsent gravement les intérêts de ses entreprises. Il s’agit en premier lieu de celles qui concernent l’accès des compagnies étrangères aux marchés publics russes.

"En 2019, la valeur cumulée des appels d'offres publics russes a atteint 23,5 milliards de roubles, soit près de 290 milliards d’euros, ce qui équivaut à près de 20% du PIB national", indique l’OMC.

Écho des accusations US

L’UE est également vexée par le fait que les compagnies russes doivent demander à l’État la permission afin de pouvoir commander des machines à l’étranger. En revanche, acheter du matériel de fabrication russe n’en nécessite aucune.
Les revendications européennes font suite aux récentes accusations de la représentante américaine au Commerce, Katherine Tai. Selon elle, le programme de substitution d’importations mis en œuvre par la Russie privilégie ses propres biens et services au détriment des entrepreneurs américains, compromettant les principes de la libre concurrence et contrevenant ainsi aux règles de l’Organisation mondiale du commerce.
En réaction à ces allégations, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a assuré que son pays n’enfreignait pas les normes de l’OMC. "La Russie ne viole rien dans ce domaine", a-t-il tranché devant les journalistes.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала