Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
L'application TousAntiCovid et un masque - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
Covid-19

Une version Covid du film "Maman, j'ai raté l'avion" relayée par l'université Hopkins – vidéo

© Photo Pixabay / mojzagrebinfoUn garçon devant la télé
Un garçon devant la télé - Sputnik France, 1920, 27.12.2021
S'abonner
Cette période de l'année est le moment idéal pour regarder le fameux film de Noël "Maman, j'ai raté l'avion". Rendant l’ancienne pellicule plus au gré du temps, l'université John Hopkins y a modifié une scène pour montrer les vaccins contre le Covid en action.
Malgré les rythmes accrus de vaccination dans le monde, les sceptiques existent toujours et se disent: "Le vaccin, je ne sais pas si ça marche ni si j'en ai vraiment besoin". Pour convaincre ces derniers dans le contexte de Noël, la Johns Hopkins Bloomberg School a décidé de montrer comment ces médicaments protègent en utilisant une scène de la comédie américaine culte "Maman, j'ai raté l'avion".
Dans la publication relayée sur le compte Twitter de l’université, deux voleurs sont désignés comme les souches "Delta" et "Omicron", alors que les pots de peinture que le personnage principal Kevin jette sur eux sont les "vaccins" et "booster".
"C'est mon corps, je dois le défendre!", est-il expliqué dans la publication.

Lutte contre l’Omicron

Repartie en trombe depuis plusieurs semaines, l'épidémie a désormais pris le visage du variant Omicron. Si plusieurs études montrent que l'efficacité des vaccins est nettement réduite avec seulement deux doses face à ce variant, une dose de rappel permettrait de relever le niveau de protection.
La Haute autorité de santé (HAS) recommande ainsi une injection de la dose de rappel à partir de trois mois après la dernière vaccination pour la population éligible. Par ailleurs, elle exhorte dès à présent à l'administration d'une dose de rappel chez les 12-17 ans souffrant d'immunodéficience ou de comorbidité à risque de forme grave.
Selon le comité d’experts en politique vaccinale (SAGE) de l’OMS, au moins 126 pays ont déjà donné des instructions en vue de l’injection d’une dose de rappel ou d’une vaccination élargie (aux enfants par exemple), et 120 d’entre eux ont déjà entamé les campagnes en ce sens.
En Israël, le centre médical Chaim Sheba, situé en banlieue de Tel-Aviv, entame ce 27 décembre une nouvelle campagne de rappel vaccinal contre le Covid-19 en administrant une quatrième dose à 150 de ses soignants. Un comité d'experts auprès du ministère israélien de la Santé a recommandé une quatrième injection du vaccin de Pfizer-BioNTech pour les personnes âgées de 60 ans et plus qui ont effectué un premier rappel il y a quatre mois au moins. Le directeur général de la Santé doit encore se prononcer sur ces recommandations.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала