Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le drapeau tricolore de l’Arc de Triomphe cède sa place à celui de l’UE au grand dam de la droite

© Photo Pixabay / PexelsL'Arc de Triomphe à Paris
L'Arc de Triomphe à Paris - Sputnik France, 1920, 01.01.2022
S'abonner
"Provocation" et craintes de "l’effacement de l’identité française". Pour célébrer le début de la présidence française de l’UE, le drapeau tricolore de l’Arc de Triomphe a été remplacé par celui des 27, mais l'initiative n'a pas été appréciée par tous. La droite y voit une atteinte à la souveraineté nationale.
La France débutant le 1er janvier sa présidence de l’Union européenne de six mois, Paris a revêtu le 31 décembre les couleurs de l’UE. Ainsi, la façade de la tour Eiffel ou encore celle du palais de l’Élysée ont fait apparaître le drapeau bleu des 27, lequel flotte également place de l’Étoile, remplaçant le drapeau national.
Alors que d’autres monuments emblématiques à travers tout l’Hexagone devront hisser le drapeau bleu étoilé, cette démonstration ne fait pas l’unanimité.
Fustigeant le "prétendu attachement d’Emmanuel Macron à la France", que le Président a exprimé lors de son allocution du 31 décembre, Marine Le Pen a demandé que le drapeau français soit rétabli au-dessus de la tombe du soldat inconnu. Pour la chef du Rassemblement national, c’est une "provocation [qui] offense ceux qui se sont battus pour la France".
La même rhétorique a été utilisée par Valérie Pécresse, candidate des Républicains à la course présidentielle. Estimant que le drapeau tricolore doit être rétabli au nom de tous les "combattants qui ont versé leur sang pour lui", la femme politique s’est exclamée sur Twitter:
"Présider l’Europe oui, effacer l’identité française non!"

"Après le saccage, l’outrage."

Pour dénoncer la disparition du drapeau national de l’Arc de Triomphe, Éric Zemmour a évoqué le récent emballage du monument par les artistes Christo et Jeanne-Claude.
"Après le saccage et l’empaquetage, l’outrage", a résumé le chef du parti Reconquête.
Divers élus et politiques de droite, comme Nicolas Dupont-Aignan ou Florian Philippot, ont aussi dénoncé le remplacement du drapeau tricolore, pointant "une insulte".

Pour Beaune, c’est "une polémique ridicule"

Au micro de BFM TV, Clément Beaune, premier intéressé en tant que secrétaire d'État chargé des Affaires européennes, a tenu à rappeler que ce "dispositif [était] en place pour quelques jours, avec les illuminations" et que "le drapeau français sera[it] évidemment réinstallé ensuite, sans le drapeau européen".
"C’est une polémique ridicule et le fait que Pécresse copie-colle avec quelques heures de retard le tweet de Le Pen en dit long", a-t-il souligné.
Saluant la présidence française imminente de l’UE, une première depuis le mandat de Nicolas Sarkozy, en 2008, Emmanuel Macron a déclaré le 31 décembre:
"La crise (du Covid) a démontré qu’unie notre Europe pouvait être non seulement utile, mais porteuse d’espérance pour tous."
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала