Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

"On arrive le 11 janvier": Yassine Belattar va-t-il annoncer sa candidature à la présidentielle?

© AP Photo / Ludovic MarinYassine Belattar
Yassine Belattar  - Sputnik France, 1920, 04.01.2022
S'abonner
L’humoriste Yassine Belattar a annoncé lors d’un de ses spectacles qu’il allait créer "une force politique". Fin septembre, il avait dévoilé son intention de se porter candidat à la présidentielle au cas où Éric Zemmour se présentait.
Yassine Belattar sera-t-il le candidat anti-Zemmour comme il l’avait promis? Une vidéo YouTube publiée le 2 janvier, reprenant une story Instagram de l’humoriste, le montre lors d’un de ses spectacles au théâtre parisien de Dix Heures. Face à son public, il se filme avec son téléphone en s’adressant à l’ancien polémiste et candidat à la présidentielle.
"Éric Zemmour, c’est pour te dire, on va créer une force politique, on arrive le 11 janvier", assure-t-il, accompagné des cris de son audience.
M. Belattar n’a pas précisé s’il s’agissait d’un mouvement pour accompagner sa potentielle candidature à la présidentielle, à un peu plus de trois mois du scrutin.

Candidat des quartiers?

Le 30 septembre, l’humoriste avait déjà confié au Point qu’il se préparait à "déclarer [s]a candidature dès que celle d’Éric Zemmour sera officielle". Le soir même, il avait annoncé dans l’émission Balance Ton Post qu’il se présenterait "le lendemain" de la candidature de son "adversaire", assurant vouloir aller chercher les votes des quartiers où "le taux d’abstention est colossal".
Au début du mois, il avait déjà rencontré Ismaël Emelien, conseiller d’Emmanuel Macron lors de sa campagne de 2017. "On a parlé de la présidentielle de 2022 mais pas pour se mettre au service d’Emmanuel Macron", avait alors assuré au Point celui qui avait été nommé au Conseil présidentiel des villes par le chef de l’État. "Mon slogan: travail, famille, quartiers".

Menaces

Si Éric Zemmour a bien été condamné en 2011 pour provocation à la haine raciale et en 2018 pour provocation à la haine religieuse, Yassine Belattar n’est pas non plus exempt de démêlés judiciaires. En 2019, il avait été mis en examen pour "menaces de mort" et "harcèlement moral" notamment à la suite d’une plainte du comédien Bruno Gaccio.
En novembre dernier, il a fait l’objet de nouvelles poursuites après une confrontation dans son théâtre avec deux journalistes du média en ligne Livre Noir. L’un d’eux, Jordan Florentin, l’accuse de l’avoir séquestré pendant une heure après la fin du spectacle. L’humoriste l’aurait également menacé de mort et aurait tenté de le frapper. Autant d’accusations que Yassine Belattar a rejetées.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала