Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Washington envisagera une "autre voie" en cas d’échec des pourparlers avec Téhéran

© AP Photo / Vahid SalemiNucléaire iranien (archive photo)
Nucléaire iranien (archive photo) - Sputnik France, 1920, 07.01.2022
S'abonner
Si les pourparlers avec l’Iran sur le rétablissement de l’accord concernant son programme nucléaire ne parviennent pas à une conformité d’opinions, les États-Unis envisagent "une autre voie", selon le porte-parole de leur département d’État.
Les États-Unis, d’après lesquels il ne reste que quelques semaines pour relancer l’accord sur le nucléaire iranien, estiment que sans y parvenir une autre option sera examinée.

"Si nous ne parvenons pas rapidement à un accord sur le retour mutuel à la conformité, les mesures nucléaires accélérées de l'Iran annuleront les avantages de non-prolifération transmis par le Plan d’action global commun (PAGC) et nous devrons envisager une autre voie à suivre", a indiqué le porte-parole du département d’État Ned Price lors d’un point de presse le 6 janvier.

Il n’a cependant pas précisé de quelle voie il était question.

Quelques semaines seulement pour sauver l’accord

Le négociateur américain Rob Malley avait signalé fin décembre que l'Iran s'approchait de la capacité de développer une arme nucléaire.
"S'ils continuent à leur rythme actuel, il nous reste quelques semaines mais pas beaucoup plus que cela, après quoi, je pense, il nous faudra reconnaître qu'il n'y a pas d'accord à relancer", a-t-il déclaré.

Reprise des pourparlers

En 2015, les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’Onu (la Chine, les États-Unis, la France, le Royaume-Uni, la Russie) et l’Allemagne ont conclu avec l’Iran un accord sur son programme nucléaire qui prévoyait son contrôle en échange de la levée des sanctions touchant le pays.
En mai 2018, Donald Trump était sorti du PAGC et avait rétabli les sanctions. Téhéran avait alors annoncé une réduction graduelle de ses engagements concernant les recherches nucléaires, les centrifugeuses et l’enrichissement de l’uranium.
Le huitième round des pourparlers sur le rétablissement de l’accord, suspendu le 27 décembre pour les fêtes de fin d’année, a repris à Vienne cette semaine.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала