Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les Français ont-ils tendance à fumer moins de cigarettes?

Un fumeur - Sputnik France, 1920, 11.01.2022
S'abonner
Les livraisons de cigarettes chez les buralistes ont diminué en 2021 alors que le prix du paquet n’a pas augmenté, selon TF1. Si la consommation de tabac diminue au fil des années, d’autres produits ont fait leur apparition, sans compter les ventes de contrebande.
En 2021, et pour la première fois depuis le début du quinquennat d’Emmanuel Macron, le prix du paquet de cigarettes n’a pas augmenté. Et pourtant, la même année, les buralistes ont enregistré une baisse de 6,5% de leurs livraisons, indique un reportage de TF1, se référant à un chiffre révélé par Les Échos.
Un vendeur interrogé par la chaîne évoque le tabac à chauffer ou encore le tabac à chicha vers lesquels les clients se tournent de plus en plus.
"Pour l'instant, c'est une part infime de la consommation, mais il faut énormément s'en méfier et veiller à ce qu'il n'y ait pas un détournement complet vers ces produits, d'autant plus que c'est mené par des industries du tabac qui connaissent parfaitement leur métier", abonde Gérard Audureau, président de l'association DNF (Demain sera non fumeur).
La diminution des ventes de tabac en général est une tendance qui se poursuit depuis de nombreuses années. Les données de l’Observatoire français des drogues et des tendances addictives (OFDT) souligne en effet une baisse continue et de plus en plus forte depuis 2005. Les ventes totales ont diminué de 1,3% en 2020, de 6,6% en 2019 et de 9,1% l’année précédente. "Ce net recul pourrait s’expliquer par la régularité de l’augmentation des prix, conjugué à l’essor prononcé de la cigarette électronique", constatait l’OFDT en 2019.

Cigarette électronique

Beaucoup de Français se sont en effet tournés vers la cigarette électronique pour réduire leur consommation. D’après une étude de Santé publique France en 2017, près de 15% de ceux qui ont tenté d’arrêter de fumer au cours des deux années précédentes ont déclaré utiliser une cigarette électronique. Ils étaient toutefois 69,1% à n’utiliser ni cigarette électronique ni TNS (traitement nicotinique de substitution).
Le Haut conseil de la santé publique (HCSP) a publié un avis le 4 janvier relatif aux bénéfices-risques de ce produit. Elle a ainsi annulé son avis de 2016 qui le considérait "comme une aide pour arrêter ou réduire la consommation de tabac", justifiant que "les connaissances fondées sur les preuves sont insuffisantes".

Vente illégale

La vente de cigarettes de contrebande n’est pas non plus à négliger, bien que leur volume soit, par définition, difficile à déterminer. Un rapport publié en juin 2020 pointait la France comme "le plus grand marché de cigarettes illicites au sein de l’UE", affichant une estimation de 7,2 milliards de cigarettes de contrefaçon ou de contrebande.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала