La "compétence perdue" des journalistes US: Moscou juge l’information sur ses diplomates en Ukraine

© Sputnik . Evguéni Kotenko / Aller dans la banque de photosAmbassade de Russie à Kiev (archives)
Ambassade de Russie à Kiev (archives) - Sputnik France, 1920, 18.01.2022
Contrairement aux déclarations du New York Times, la Russie n’évacue pas ses diplomates russes en poste en Ukraine, malgré les provocations et les menaces. À ce propos, le ministère russe des Affaires étrangères a évoqué une "compétence perdue" par les journalistes américains.
La mission diplomatique russe en Ukraine travaille comme d’habitude, a déclaré ce mardi 18 janvier le ministère russe des Affaires étrangères, commentant une publication du New York Times qui affirmait que plusieurs proches de diplomates russes avaient quitté la capitale ukrainienne.
"L’ambassade de Russie à Kiev fonctionne en mode régulier", a indiqué le ministère.
L’édition américaine avait récemment déclaré que la Russie avait l’intention d’évacuer ses diplomates d’Ukraine et qu’une cinquantaine de personnes, principalement des enfants et des épouses de diplomates russes, seraient partis pour la Russie en bus. Le journal n’avait pas précisé combien de diplomates se trouvaient parmi eux.

Un manque de professionnalisme?

Maria Zakharova, voix de la diplomatie russe, a déclaré à ce propos que les journalistes américains avaient "perdu la compétence de vérification des informations" puisqu’ils n’avaient même pas sollicité de commentaire des autorités russes avant de publier leur article.
"Le journal, a-t-il besoin de tant de reporters en Russie alors qu’ils ne nous ont pas téléphoné pendant que le journal était en train de préparer sa bombe médiatique?", s’est-elle interrogée.

"Mais alors, apparemment, ils auraient perdu l’envie de publier leur article et, par conséquent, ils auraient raté l'occasion de +faire du battage médiatique+ sur le thème de +l'agression russe+. Il aurait fallu donc écrire sur l'agression des nationalistes ukrainiens et sur ceux qui la couvrent. Et cela signifie des appels à la Maison-Blanche, des demandes de Jen Psaki... un sacré boulot, en un mot", a résumé Mme Zakharova.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a pour sa part refusé de commenter la situation.
"Le ministère des Affaires étrangères a tout dit", a-t-il indiqué aux journalistes.

Provocations contre les diplomates russes

Pourtant, l’ambassade et les consulats de Russie en Ukraine sont "la cible d’attaques de radicaux ainsi que de provocations de la part des services de sécurité ukrainiens", regrette Maria Zakharova.
Les diplomates russes en poste en Ukraine et leurs familles reçoivent des menaces personnelles.
"Nous en informons régulièrement les autorités ukrainiennes en envoyant des notes de protestation. Par exemple, le consulat général de Russie à Lvov a récemment été la cible d’une attaque au cocktail Molotov", a rappelé la porte-parole.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала