Palais de l'Elysée  - Sputnik France, 1920, 21.09.2021
Présidentielle 2022
La prochaine élection présidentielle française va se dérouler du 10 au 24 avril 2022.

Pécresse s’emmêle les pinceaux en comptant les jours de l’année

© AFP 2022 ERIC PIERMONTValérie Pécresse
Valérie Pécresse  - Sputnik France, 1920, 18.01.2022
À la rencontre des agriculteurs dans le Doubs, Valérie Pécresse a commis une sacrée boulette en ramenant l’année civile à 256 jours. La candidate à la présidence enchaîne les ratés de communication.
À l’offensive ces derniers jours sur la sécurité, Valérie Pécresse a tenté de donner une nouvelle coloration à sa campagne, en jouant la carte de l’agriculture dans le Doubs, le 13 janvier. Avec moins de succès semble-t-il, puisque la candidate LR a commis une grosse bourde en comptant les jours de l’année.
Dans un discours à Villers-le-Lac, la présidentiable a en effet repris la fameuse phrase du général De Gaulle, lequel avait ironiquement déclaré qu’il était impossible de gouverner la France, le "pays aux 246 variétés de fromage". Problème: pour Valérie Pécresse, ce total équivaudrait à plus d’une variété de fromage par jour de l’année.
"Vous savez que le général De Gaulle disait +Comment voulez-vous gouverner dans un pays où il existe 246 variétés de fromage?+. Eh bien je n’imagine pas plus grand honneur et plus grand bonheur que de présider un pays dans lequel il y a plus de fromages que de jours dans l’année", a ainsi déclaré la candidate dans son discours.
Un raccourcissement drastique de l’année civile, qui n’a pas manqué de faire sourire sur les réseaux sociaux. L’eurodéputé Gilbert Collard (RN) a notamment relayé cette séquence "malaise", qualifiant Valérie Pécresse de "Madame Fromage".
Le 17 janvier, Valérie Pécresse a d’ailleurs remis le couvert pour le fromage sur Europe 1, en déclarant vouloir se "battre pour modifier leur nutriscore" en l’appliquant à la portion. Une drôle de priorité qui avait là encore fait sourire certains observateurs.

Sorties médiatiques

Depuis plusieurs semaines, Valérie Pécresse tente d’occuper l’espace médiatique, à travers des sorties plus ou moins heureuses.
Début janvier, la candidate LR avait ainsi proposé de "ressortir le Kärcher de la cave", reprenant un élément de langage utilisé par Sarkozy en 2005, lorsque l’ancien ministre de l’Intérieur voulait mettre fin à l’insécurité dans certaines banlieues. Une formule qui avait provoqué un tollé à gauche, mais aussi à droite, où certains, comme Éric Zemmour, ont reproché à la candidate de vouloir rejouer la même partition que l’ancien Président.
Valérie Pécresse avait déjà tenté de jouer sur la fibre des terroirs, en prenant par exemple la défense du foie gras sur France 3, mi-décembre. Des propos qui lui avait là encore été reprochés par une partie de la gauche et des écologistes.
Au rayon des bourdes, la présidente de la région Île-de-France avait également cafouillé lors de son premier déplacement de campagne à Oradour-sur-Glane, situant le village martyr dans le mauvais département pendant un discours.
Même malaise lorsque la candidate LR s’était vantée de se lever à "5 heures du mat" pour ses déplacements de campagne, dans une vidéo bien vite supprimée par ses équipes.
Des ratés qui n’empêchent cependant pas Valérie Pécresse de tenir le cap dans les sondages. Une récente enquête Elabe la crédite ainsi de 17% d’intentions de vote au premier tour de la présidentielle 2022, au coude-à-coude avec Marine Le Pen (17%) et derrière un Emmanuel Macron en perte de vitesse (23%).
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала