Un restaurant canadien accepte les photos de chien comme pass sanitaire

Restaurant - Sputnik France, 1920, 27.01.2022
Situé dans la province canadienne d’Alberta, un restaurant a été contraint de fermer brièvement ses portes après que les autorités sanitaires ont découvert que les clients montraient des photos de leurs chiens au lieu du pass sanitaire.
Voilà un procédé qui ne manque pas d’originalité. Des restaurateurs de la province canadienne d’Alberta ont trouvé un moyen de contourner les mesures sanitaires en vigueur.
Pour freiner la propagation du virus, les autorités locales (comme dans plusieurs autres pays) imposent à tous les clients de plus de 12 ans de présenter aux restaurateurs et gérants de bar soit une preuve de vaccination, soit un test négatif de moins de 72 heures, soit une exemption médicale.

Une photo de chien suffit

Le 11 janvier, après avoir reçu des indications de fraude, l’autorité sanitaire Alberta Health Services a lancé une enquête concernant le restaurant The Granary Kitchen, situé à Red Deer.
Au cours de celle-ci, deux faux clients se sont rendus au restaurant à des moments différents, et tous deux ont pu entrer et manger après avoir présenté une photo de chien et une pièce d'identité au lieu d’une preuve de vaccination et d’un test négatif.

"Dans les deux cas, le personnel de l'établissement a utilisé une tablette pour prétendre qu'il scannait un QR code, alors qu'en fait on leur a présenté une photo de chien. Un membre du personnel a ensuite demandé au faux client de présenter sa pièce d’identité, puis lui a proposé de se restaurer sur place", rapporte les Alberta Health Services dans un communiqué, cité pas CNN.

Retour sur le droit chemin

Après la découverte de la combine, le restaurant a dû fermer ses portes le 14 janvier à la demande des autorités. Les deux jours suivants, le personnel du restaurant s’est entraîné à vérifier les pass sanitaires conformément aux exigences en vigueur pour que le restaurant puisse rouvrir dans la foulée.

"Ce sont des moments difficiles pour les restaurants au Canada et à l'étranger. Nous attendons avec impatience des jours meilleurs pour toute l'industrie", confie à CNN Patrick Malkin, l’un des propriétaires, ajoutant que l’autorité sanitaire a été "très satisfaite" des mesures prises.

Confrontés au pass

En France, après l’introduction du pass sanitaire à l’été 2021, les restaurateurs ont dû s’adapter au contrôle du pass sanitaire de leurs clients. Mais certains professionnels s'y sont opposés, comme la gérante d’un bistrot à Ploéven (Finistère), interrogée en août 2021 par Franceinfo. Elle envisageait alors soit d’"ouvrir mine de rien", soit de fermer ou de vendre uniquement à emporter. La gérante avait qualifié la mesure de "ségrégation".
Quelques mois plus tard, avec l’entrée en vigueur du pass vaccinal, les restaurateurs français étaient obligés de demander la pièce d'identité des clients en cas de doute. Une mesure là encore contestée par certains professionnels. "Ce n'est pas sérieux, fichez-nous un peu la paix! Ne mettez pas dans la loi des choses aussi compliquées", déplorait toujours auprès de Franceinfo fin décembre Jean Terlon, vice-président de l’Umih, principal syndicat de l'hôtellerie restauration.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала