Donbass - Sputnik France, 1920, 24.02.2022
Opération militaire russe en Ukraine
Vladimir Poutine a annoncé le 24 février le début d’une "opération spéciale" pour "protéger les habitants" du Donbass.

"Personne n'envisage d'occuper l'Ukraine", assure Moscou

© Sputnik . Alexeï Danitchev / Aller dans la banque de photosLe Kremlin de Moscou
Le Kremlin de Moscou - Sputnik France, 1920, 25.02.2022
Tout en soutenant que la Russie souhaite que l'Ukraine se libère de l'oppression, Sergueï Lavrov a tenu à faire valoir que "personne n'envisage[ait] d'occuper l'Ukraine".
La Russie ayant toujours été fidèle au dialogue concernant le conflit en Ukraine, "il n'est plus possible de fermer les yeux" sur ce qui se passe dans le Donbass, a déclaré Sergueï Lavrov lors d'un point-presse le lendemain de l'opération spéciale russe visant à "démilitariser" l'Ukraine.
"Personne n'envisage d'occuper l'Ukraine", a fait valoir Sergueï Lavrov.
Le ministre russe des Affaires étrangères a promis qu'ils reviendraient à la table des négociations une fois que l'opération spéciale aura été terminée.
"Nous ne manquions pas de solution diplomatique du conflit. C’est pourquoi, certes, [après] toute opération armée visant à restaurer quelconque ordre démocratique, sans éléments de génocide, de néonazisme et de militarisme, tout cela reviendra aux négociations", a soutenu le ministre russe.
Le ministre russe des Affaires étrangères a jugé que le Président Zelensky mentait en se disant prêt à débattre du statut neutre de l'Ukraine.

La position sur les garanties de sécurité "inchangée"

D'après Kremlin, la position de la Russie concernant les garanties de sécurité est inchangée.
Les attentes qu'a la Russie envers l'Ukraine sur son statut neutre, son refus de déployer des armes et sa démilitarisation restent "inchangées", a déclaré ce 25 février le porte-parole du Président russe.
"La Russie n'a pas l'habitude de changer de position comme un papillon, nos positions sont cohérentes, bien comprises, raisonnées et formulées", a-t-il précisé.

Pas de menace pour les civils

Lançant dans la matinée du jeudi 24 février une opération militaire spéciale en réponse à la demande des Républiques du Donbass, Vladimir Poutine a souligné que Moscou ne se proposait pas d’occuper les territoires ukrainiens.
Le ministère russe de la Défense a tenu à faire valoir que les militaires russes ne portaient pas de frappes contre les villes ukrainiennes et que les armes de précision n’étaient utilisées que pour mettre hors service les infrastructures militaires.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала