Ecoutez Radio Sputnik
    Un sous-marin

    Vers des sous-marins marocains dans les eaux mondiales? Les rumeurs s’amplifient

    © AFP 2019 Janek Skarzynski
    Afrique
    URL courte
    91120
    S'abonner

    «Le Maroc achète actuellement des sous-marins», a indiqué le ministre portugais de la Défense nationale. En février, des militaires espagnols avaient confié au site El Confidencial une information similaire. Le Défense marocaine, qui ne dispose pas encore de ce genre de bâtiment, n’a pas commenté ces déclarations.

    À l’issue d’un entretien avec son homologue marocain Abdellatif Loudiyi, le ministre portugais de la Défense nationale, Joao Gomes Cravinho, a déclaré à la presse que le royaume chérifien était en train de prospecter pour l’achat de sous-marins. Il a indiqué que son pays était disposé à aider le Maroc dans cette démarche. Le ministère marocain de la Défense n’a pas commenté les propos du ministre portugais.

    ​«Le Maroc est intéressé par le développement d’une capacité sous-marine. Nous allons travailler avec le Maroc au développement de sa capacité sous-marine. Le Maroc achète actuellement des sous-marins», a déclaré le ministre portugais selon le site de la chaîne DEFESA TV.

    Évoquant les relations de coopération militaire entre les deux pays et les enjeux communs auxquels ils font face, le responsable portugais a souligné qu’«il existe des synergies évidentes pour les deux parties», car le Portugal et le Maroc partagent une «frontière maritime très étendue» et des «préoccupations similaires concernant l'Atlantique: notamment sur les relations Europe-Afrique, le travail sur les flux migratoires ou la lutte contre le terrorisme».

    Dans ce cadre, il a annoncé que le Portugal recevra prochainement des marins marocains à bord de ses propres sous-marins pendant des exercices.

    ​Lors de son séjour au Portugal, M.Loudiyi, ministre délégué chargé de l’administration de la Défense nationale, a notamment visité la base navale de Lisbonne ainsi que le chantier naval militaire, l’arsenal d’Alfeite.

    ​Des rumeurs en février

    En février, des sources militaires espagnoles avaient indiqué au site El Confidencial que le Maroc serait en phase d’acquisition d’un sous-marin. «Rabat va redoubler d'efforts dans ce sens dans les prochains mois», avaient-elles affirmé. Rabat n’a pas encore de bâtiments de ce type à disposition de son armée.

    Pour l’instant, rien n’indique une acquisition immédiate. En effet, un expert militaire marocain avait récemment déclaré à Médias 24 qu’il n’y aura pas d’achat de sous-marins par son pays avant 2022.

    Tags:
    Forces armées royales (FAR), Portugal, coopération militaire, coopération navale, FREMM, sous-marin, marine, Maroc
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik