Ecoutez Radio Sputnik
    Des supporters marocains

    «Je suis Marocain, alors je suis Algérien», le slogan a fait fureur au royaume lors de la finale de la CAN - vidéos

    © Sputnik . Elena Roussko
    Afrique
    URL courte
    73014
    S'abonner

    «Les Algériens sont nos frères», «je suis Marocain, alors je suis Algérien» et «One, two, three — Viva l’Algérie» ont rythmé les célébrations grandioses organisées dans certaines villes du royaume chérifien par les supporters marocains des Fennecs à l’occasion de leur victoire à la CAN 2019. Mohammed VI avait donné le la.

    La victoire de l’équipe d’Algérie en finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2019 a, au-delà de l’aspect sportif, suscité un élan de solidarité et de fraternité remarqué entre les peuples du Maghreb. La communion entre Marocains et Algériens pour fêter le deuxième trophée des Fennecs est probablement l’évènement le plus marquant de la compétition. Le coup d’envoi des célébrations communes a été le message de félicitations adressé aux autorités et à l’équipe algériennes par le roi Mohammed VI.

    «Il m’est agréable d’exprimer au peuple algérien frère, à l’occasion de la victoire bien méritée de sa sélection nationale de football en finale de la Coupe d’Afrique des Nations 2019 dont les phases finales ont été abritées par l’Égypte sœur, les félicitations les plus chaleureuses pour cet exploit footballistique continental, et à l’ensemble du football algérien», a écrit le roi.

    ​Remerciant les joueurs et le staff technique de l’équipe algérienne pour la qualité de leur prestation durant toute cette compétition continentale, le souverain marocain a affirmé qu’«en cette occasion historique, il m’est agréable de partager, en mon nom propre et au nom de l’ensemble du peuple marocain, les sentiments de fierté de cet exploit mérité avec le peuple algérien frère, surtout qu’il s’agit de la victoire d’un pays maghrébin voisin et frère dont la consécration est celle du Maroc».

    Les propos contenus dans le message de Mohammed VI ne relèvent pas uniquement de l’usage diplomatique habituel entre États. Ils reflètent bel et bien les sentiments et l’engouement des Marocains pour l’équipe d’Algérie et leur désir de partager leur joie après cette victoire «avec leurs frères» de l’Est.

    En effet, après la défaite de leur équipe en 8e de finale de la CAN, les Marocains se sont tournés vers les Fennecs.

    «Les Algériens sont nos frères» et «je suis Marocain, alors je suis Algérien» sont les phrases qui revenaient avec insistance dans les bouches de tous les supporters marocains rassemblés sur les places publiques de plusieurs villes du royaume où des écrans géants étaient installés à l’occasion de la finale.

    Comme lors des victoires en quart de finale et en demi-finale de la CAN, des milliers de marocains ont fait le déplacement vers la frontière est avec l’Algérie pour partager leur joie avec leurs voisins.

    ​La ville d’Oujda, non loin de la frontière avec l’Algérie, qui détient une place particulière dans l’histoire commune entre les deux pays, a répondu présent. En effet, elle a abrité l’armée algérienne aux frontières durant la guerre d’Algérie, où vivent encore des milliers de familles algéro-marocaines. La ville a vibré au rythme de la victoire des Fennecs. Algériens et Marocains ont fêté ensemble cet évènement, exprimant leur souhait de voir les frontières, fermées depuis 1994, rouvrir à cette occasion.

    Un engouement similaire a été observé dans la ville frontalière de Saidia.

    Des touristes algériens présents dans la ville marocaine de Tiznit, sur la côte atlantique, ont affirmé au micro du site d’information marocain Le 360 que la fête de la victoire des Fennecs présentait deux facettes.

    «Nous fêtons avec nos frères marocains la victoire de la CAN 2019, mais aussi la victoire de la fraternité entre les deux peuples», a déclaré l’un d’eux, espérant que le football réussisse là où la politique a échoué.

    Tags:
    supporter, fennecs, Coupe d'Afrique des Nations de football 2019, Coupe d'Afrique des nations CAN, Algérie, Maroc
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik