Afrique
URL courte
14666
S'abonner

Le Mara Phone sera le premier smartphone 100% africain. L’usine du groupe Mara a été officiellement ouverte le 7 octobre à Kigali, au Rwanda, selon African Exponent.

L’entreprise panafricaine Mara Group a lancé son smartphone 100% Made in Africa. Il sera fabriqué dans la première usine de smartphones du continent africain, qui a ouvert ses portes lundi 7 octobre à Kigali, au Rwanda, a rapporté le média africain African Exponent. Les deux modèles, X et Z, tourneront sous Androïd, le système d’exploitation de Google. Leur coût est respectivement estimé à 175.550 francs rwandais (170 euros) et 120.250 francs rwandais (120 euros).

La marque a pour objectif de conquérir le marché du smartphone au Rwanda, actuellement dominé par Samsung et Tecno. «Il y a quelques années, nous nous sommes rendu compte que pour créer un impact social positif sur notre continent et sur les marchés émergents, nous avons besoin de smartphones de qualité et abordables», a fait savoir Ashish Thakkar, le fondateur de Mara Group, à African Exponent.

L’entrepreneur assure également que la fabrication des cartes-mères et l’assemblage de toutes les pièces se font dans l’usine. «Il y a plus de 1.000 pièces par téléphone», a-t-il précisé. L’usine a coûté 24 millions de dollars.

«Le smartphone n’est plus un objet de luxe, il est rapidement devenu une exigence de la vie quotidienne», a déclaré le Président rwandais Paul Kagame au média africain.

Grâce aux divers partenariats de Mara Group avec les banques et les firmes de télécommunication locales, les futurs acquéreurs du Mara Phone pourront étaler le paiement de ce smartphone sur deux ans.

Actuellement, seulement 15% de la population du Rwanda possède un smartphone, d’après le média.

Lire aussi:

Un chien protège un garçon de trois ans perdu dans les bois
Un responsable iranien contaminé au coronavirus
La punition qu’un père administre à ses filles qui refusent de porter le voile
Tags:
Google, Android, usine, Rwanda, Afrique, smartphones
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook