Afrique
URL courte
191031
S'abonner

Le Premier ministre a assuré ce mardi 11 août que l'assassinat de six humanitaires Français, de leur chauffeur et de leur guide au Niger ne resterait pas impuni.

Dénonçant une attaque «ignoble» et d'«une extrême violence» au Niger contre six Français et deux Nigériens, Jean Castex a affirmé ce mardi 11 août que ses auteurs seront punis.

«La France veillera à ne pas laisser impuni ce crime odieux contre nos compatriotes», a-t-il déclaré en déplacement à Montpellier après un Conseil de défense avec Emmanuel Macron.

Le Premier ministre a condamné la «lâcheté difficilement descriptible» des auteurs de ce crime car leurs victimes étaient «des personnes civiles, jeunes, engagées dans l'humanitaire qui travaillait au service des autres dans un esprit de coopération et de proximité avec les habitants» du Niger.

Toujours ce mardi, Emmanuel Macron a annoncé à l'occasion d'un Conseil de défense que les mesures de sécurité des Français au Sahel seront «renforcées». Il a également qualifié l’attaque au Niger, qui n’a pas été revendiquée, de «manifestement terroriste».

Attaque au Niger

Les six Français membres de l'ONG Acted, ainsi que leur guide et leur chauffeur nigériens, ont été tués dimanche 9 août vers 11h30 (10h30 GMT) à six kilomètres à l'est de la localité de Kouré qui se trouve à une heure de Niamey, sur la route nationale numéro 1.

Des inconnus sont arrivés à moto depuis la brousse et ont attendu l'arrivée de leurs victimes. Elles ont été tuées par balle. Une femme qui a réussi à s'enfuir a été rattrapée et égorgée. Un chargeur vide a été retrouvé sur place.

Lire aussi:

Les bars ne rouvriront pas avant le 1er février, selon Europe 1
Des lance-roquettes multiples US déployés en Roumanie: «un message» pour la Russie, selon Forbes
L'ancien international de rugby Christophe Dominici retrouvé mort dans les Hauts-de-Seine
Une voiture a percuté la grille d’entrée de la chancellerie d’Angela Merkel à Berlin - photos
Tags:
Jean Castex, crimes, Niger, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook