Afrique
URL courte
Par
5719
S'abonner

Suscitant des vomissements de sang, une maladie mystérieuse a ôté la vie d’une quinzaine de personnes en Tanzanie, dans un même quartier administratif. Après l’avoir annoncé, un médecin en chef a été suspendu par les autorités sanitaires du pays pour avoir semé la panique.

Au moins 15 personnes sont décédées et plus de 50 ont été hospitalisées en Tanzanie, contaminées par une maladie inconnue, ont déclaré les autorités sanitaires du pays citées par Associated Press (AP).

Cette infection non identifiée provoque des nausées et des vomissements de sang, précise Felista Kisandu, médecin en chef du district de Chunya, dans la région de Mbeya. Un seul administratif de la circonscription d’Ifumbo est actuellement touché.

Une équipe de spécialistes a été mobilisée pour examiner les patients et enquêter sur la cause de l’épidémie, poursuit-il. Des échantillons d’eau et de sang des victimes ont été prélevés pour identifier d’éventuelles traces de contamination au mercure, ajoute M.Kisandu.

Selon les résultats d’une étude préliminaire, les victimes étaient principalement de sexe masculin et souffraient d’ulcères à l’estomac et de problèmes de foie.

Médecin suspendu

Plus tard, le gouvernement tanzanien a annoncé suspendre le médecin en chef pour avoir prétendument violé la loi en comparant les faits à une épidémie, ce qui a semé la panique parmi les habitants de la zone touchée.

Accompagnée d’une forte fièvre et de vomissements, une maladie similaire s’était propagée dans la région en 2018, souligne AP.

Lire aussi:

Deux voleurs s’accroupissent derrière un caddie pour se cacher de la police à Toulouse
Un policier renversé et projeté au sol après avoir voulu contrôler un individu à motocross à Lyon
Le prototype Starship de SpaceX réussit son atterrissage, puis explose
Tags:
épidémie, panique, médecine, morts, Tanzanie, maladies
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook