Amérique du Nord
URL courte
Par
2212
S'abonner

Le Président américain a relayé un article parodique affirmant que le PDG de Twitter avait ordonné la fermeture totale du réseau, pour protéger Joe Biden des critiques. Un épisode insolite, qui soulève des questions plus sérieuses quant au rôle des réseaux sociaux avant les élections américaines.

Donald Trump a diffusé sur Twitter un article parodique, issu du site The Babylon Bee, qui se définit lui-même comme un site satirique. D’après cette publication, le PDG de Twitter Jack Dorsey aurait ordonné la fermeture totale du réseau social, pour y empêcher «la propagation d’histoires négatives sur Joe Biden et sa famille».

Le ton humoristique de l’article transparaît à travers plusieurs détails comme ce marteau destiné à «détruire les serveurs de l’entreprise» ou ce boîtier de sécurité en verre, à ne briser qu’en cas de «mauvaise publicité pour les Démocrates».

Donald Trump semble néanmoins avoir pris l’information au premier degré, comme en atteste son message accompagnant le partage de l’article.

«Twitter ferme tout le réseau pour ralentir la diffusion des nouvelles négatives sur Joe Biden. Wow, cela n'a jamais été fait dans l'histoire. Cela inclut sa très mauvaise interview d'hier soir. Pourquoi Twitter fait-il cela? Il faut faire davantage attention à Sleepy Joe & Big T», a ainsi écrit le Président américain sur Twitter.

Des informations censurées à propos de Joe Biden?

Le message de Donald Trump intervient alors que Twitter et Facebook sont au cœur d’une controverse, après avoir limité le partage en ligne d’un article du New York Post à propos de Joe Biden. Cet article présentait en particulier des e-mails récupérés illégalement sur un ordinateur d’Hunter Biden, le fils du candidat démocrate.

Twitter avait décidé de restreindre l’accès à l’article du New York Post, estimant que les documents révélés enfreignaient plusieurs règles, notamment en termes de publication de données personnelles et de données piratées.

Le fondateur de Twitter Jack Dorsay avait lui-même admis que la position du réseau social n’avait pas été des plus claires, estimant que bloquer l’article du New York Post «avec zéro contexte» était «inacceptable».

Lire aussi:

Il traite ses copains de «fils de porcs» dans le 93, sa mère refuse de s'excuser auprès de l'enseignant et l'insulte
L’Union américaine de géophysique s’excuse auprès des scientifiques russes
Des musulmans investissent une mairie et exigent des excuses d’un élu pour ses propos jugés racistes
Sept cambrioleurs séquestrent une mère et ses enfants chez elle dans le 93
Tags:
Jack Dorsey, Twitter, Joe Biden, humour, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook