Amérique du Nord
URL courte
Par
Présidentielle 2020 aux États-Unis (106)
6411327
S'abonner

Le média économique Quartz a publié un article polémique qui explique ce qui se passerait si Joe Biden, dont la victoire face à Donald Trump a été annoncée par les médias américains, venait à mourir avant le jour de son entrée en fonction. Le sujet a provoqué l’indignation de certains internautes sur Twitter.

Samedi 7 novembre, quelques minutes après que CNN et d’autres médias ont annoncé la victoire de Joe Biden à la présidentielle, le site Quartz, basé aux États-Unis, a évoqué le scénario de la mort du Président élu avant le 20 janvier prochain, jour de sa prise de fonction. Le média s’est excusé sur Twitter pour avoir relayé cette information et a supprimé le tweet contenant le lien vers l’article.

«Nous avons supprimé un tweet précédent sur un article expliquant ce qu’il se passe si le Président élu meurt avant sa prise de fonction. Nous espérions aider ceux qui cherchent la réponse à cette question. Cela a été publié sur notre compte Twitter par erreur», indique Quartz.

En effet, plusieurs internautes ont fait part de leur indignation auprès du site d’information pour avoir osé évoquer ce scénario. «C’était vraiment de mauvais goût», estime l’un d’entre eux. Un autre considère que leur excuse n’est pas valable et trouve le sujet «gênant». D’autres encore affirment que cette question est légitime, compte tenu de l’âge de Biden (77 ans).

Dans son article, qui n’a pas été supprimé, Quartz introduit la question en reconnaissant que «cela pourrait sembler morbide», mais souligne que le Démocrate est le Président élu le plus âgé de l’Histoire, d’autant que l’épidémie de Covid-19 fait rage dans le pays.

Trois scénarios possibles

Le média rappelle que Biden ne sera officiellement Président élu que le 14 décembre lors du vote du collège électoral. S’il venait à mourir avant cette date, le Comité national démocrate (DNC) aurait la possibilité de nommer un candidat de remplacement, probablement la vice-Présidente élue Kamala Harris.

Si Biden décède entre ce vote et celui du Congrès le 6 janvier, lequel certifie l’élection du Président, alors les membres du Congrès pourront s’opposer aux résultats électoraux et, si les deux chambres sont d’accord, faire basculer les votes vers le candidat adverse, Trump. «Assez difficile d’imaginer Nancy Pelosi, présidente du parti démocrate à la Chambre, accepter de livrer un État à Trump quelles que soient les circonstances», indique Quartz.

Enfin, si la mort de Joe Biden est annoncée entre le 6 et le 20 janvier, le 20e amendement entre en vigueur. Il prévoit que le vice-Président (Harris dans ce cas) prenne la place du Président en cas de décès de ce dernier avant le début de son mandat.

Dossier:
Présidentielle 2020 aux États-Unis (106)

Lire aussi:

«Vous allez voir en 2021, l’islam, on va tous vous tuer»: le passager ivre d’un tram interpellé à Montpellier
Un destroyer américain viole la frontière russe près de Vladivostok
Migrants délogés: Rémy Buisine «pris à la gorge» par un policier, Darmanin évoque des «images choquantes» – vidéos
Tags:
Twitter, présidentielle américaine 2020, polémique, médias, Donald Trump, Joe Biden
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook