Amérique du Nord
URL courte
Par
7717
S'abonner

Si les attaques terroristes du 11-Septembre ont fait près de 3.000 morts en quelques heures, le bilan quotidien de l'infection par le coronavirus aux États-Unis a dépassé ce chiffre et ne replonge pas vraiment en dessous.

Le coronavirus s'avère tuer quotidiennement aux États-Unis plus de personnes que le 11-Septembre ou l'attaque de Pearl Harbor: le bilan des sept derniers jours fait notamment état de 16.056 morts, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

«C'est comme le 11-Septembre chaque jour», indique Naeha Quasba, le médecin qui s'occupe des patients atteints du Covid-19 à Baltimore, à la chaîne australienne ABC.

Une hausse des victimes jusqu'à 3.124 a été enregistrée aux États-Unis mercredi 9 décembre, selon les estimations de l'université Johns-Hopkins. Jusque-là, le plus haut pic avait été recensé le 15 avril (2.603 morts).

Jeudi et vendredi derniers, 2.934 et 3.309 nouveaux décès ont été constaté pour le nombre total approchant les 300.000 morts.

À titre de comparaison, les attentats meurtriers du 11-Septembre 2001 ont coûté la vie à 2.977 personnes.

«Il est possible que dans les 60 ou 90 jours qui suivent nous voyons plus de décès quotidiens que le 11-Septembre ou qu’à Pearl Harbour», a mis en garde Robert Redfield, directeur des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC).

En 1941, les forces japonaises ont attaqué la base navale américaine de Pearl Harbor, faisant 2.403 morts.

Premières vaccinations

En réaction à cette dynamique préoccupante, les États-Unis ont approuvé vendredi 11 décembre l'utilisation en urgence du vaccin contre le coronavirus développé par Pfizer et BioNTech.

Les premières injections pourraient être administrées «dans moins de 24h», a précisé le Président Donald Trump.

Lire aussi:

«Incroyable» scène de tirs «dans tous les sens» au sein d’une cité de Carpentras
Une mosquée du Val-d’Oise fermée pour radicalisme, le maire «dénonce l’incompétence du gouvernement»
Une femme soupçonnée d'avoir voulu vendre aux Russes l'ordinateur de Nancy Pelosi
Tags:
décès, Covid-19, États-Unis, attentats du 11 septembre 2001
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook