Amérique du Nord
URL courte
Par
6114
S'abonner

Des problèmes logistiques sont à l’origine des retards dans les vaccinations des Américains contre le Covid-19. Parmi les raisons figurent notamment la période des fêtes et les retards pris dans la fourniture des vaccins aux maisons de retraite.

La campagne de vaccination des Américains contre le Covid-19 prend beaucoup de retard en raison de problèmes logistiques, rapporte le New York Times.

Selon le quotidien, les médecins ont utilisé en Floride moins d’un quart des doses disponibles malgré les files d’attente des personnes âgées. À Porto Rico, les livraisons ont été interrompues par les employés partant pour Noël. En Californie, les médecins sont préoccupés par l’écart entre le nombre de membres du personnel hospitalier et le nombre croissant des personnes contaminées.

Ces types de problèmes dans les cliniques du pays ont retardé la campagne de vaccination au cours de sa troisième semaine.

La vaccination de 20 millions d’Américains prévue

Au départ, les autorités voulaient vacciner 20 millions d’Américains d’ici fin 2020. Mercredi 30 décembre, le gouvernement fédéral a déclaré que les États-Unis avaient reçu plus de 14 millions de doses de vaccins de Pfizer et Moderna. Cependant, selon les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies, seulement 2,8 millions de personnes ont reçu leur première dose à ce jour.

Le gouvernement ne comprend pas entièrement la raison de ces retards. Mais, selon le quotidien, les responsables de la santé publique et des hôpitaux soulignent plusieurs facteurs. L’un d’eux est la période des fêtes. Le deuxième est le retard pris dans la fourniture de vaccins aux maisons de retraite et autres établissements de soins de longue durée.

Une autre raison est la charge pesant sur les responsables de la santé et les hôpitaux qui doivent s’occuper eux-mêmes de nombreux détails de la phase finale du processus de distribution.

L’autorisation de la FDA

Le 12 décembre, la Food and Drug Administration (FDA) a autorisé l’utilisation en urgence du vaccin contre le Covid-19 mis au point par Pfizer et BioNTech. Les travailleurs des systèmes de santé et les personnes âgées résidant en établissements de soins de longue durée avaient été désignés comme prioritaires à la vaccination.

Donald Trump a déclaré que «le premier vaccin sera administré dans moins de 24 heures». Les autorités sanitaires américaines ont cependant annoncé que la vaccination commencerait lundi 14 décembre.

Selon les plans des autorités, plus de 600 centres de vaccination à travers le pays devaient recevoir des vaccins contre le Covid-19 du 14 au 16 décembre. Au cours de la première semaine, 2,9 millions de doses devaient être réparties entre eux. Les gouvernements et les services de santé locaux sont responsables de la vaccination.

Lire aussi:

Le MoDem lâche LREM, l'Assemblée rejette le pass sanitaire
«Un gentil garçon»: la mère du tueur présumé du policier à Avignon s’en prend aux autorités
Covid et accident de laboratoire, ces «complotistes» qui avaient vu juste
Tribune de militaires: le chef d'état-major invite les signataires à quitter l'armée
Tags:
Covid-19, vaccination, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook