Amérique du Nord
URL courte
Par
10724
S'abonner

Le Président élu Joe Biden va nommer William Burns à la tête de l’agence centrale de renseignement américaine, rapporte CNN. Ce haut diplomate a occupé les postes d’ambassadeur en Russie et en Jordanie avant d’être secrétaire d’État adjoint sous Barack Obama.

«Le peuple américain va dormir sur ses deux oreilles avec lui en tant que prochain directeur de la CIA», a déclaré l’équipe de transition de Joe Biden dans un communiqué. Ce lundi, le Président élu a cité pour prendre la tête de la CIA le nom de William Burns, un homme qui a travaillé pendant 33 ans dans le service extérieur du pays.

«Bill [William, NDLR] Burns est un diplomate exemplaire avec des décennies d’expérience sur la scène mondiale, qui veille à la sécurité de notre peuple et de notre pays», a poursuivi M.Biden, «il partage ma conviction profonde que le renseignement doit être apolitique et que les professionnels dévoués du renseignement qui servent notre nation méritent notre gratitude et notre respect».

Âgé de 64 ans, William Burns a commencé sa carrière diplomatique en 1982, et a depuis servi sous cinq Présidents, précise la chaîne. Il a notamment été ambassadeur en Jordanie sous l’administration Clinton puis en Russie sous George W. Bush.

Il a été ensuite nommé secrétaire d’État adjoint sous Obama, une période durant laquelle il a notamment participé aux négociations de paix au Moyen-Orient et sur l’accord nucléaire iranien. Il dirige depuis 2014 le Carnegie Endowment for International Peace, un cercle de réflexion sur les relations internationales.

Un profil atypique

Il s’agit du premier chef de la CIA à avoir passé sa carrière au sein du département d’État, rappelle CNN. Son expérience diplomatique, son expertise sur la Russie et sa «capacité à restaurer la crédibilité de l’agence de renseignement dans l’ère post-Trump» ont joué en sa faveur pour sa nomination à ce poste, alors que les autres candidats avaient davantage d’expérience dans le renseignement, estime la chaîne.

Lire aussi:

«Incroyable» scène de tirs «dans tous les sens» au sein d’une cité de Carpentras
Une mosquée du Val-d’Oise fermée pour radicalisme, le maire «dénonce l’incompétence du gouvernement»
Des prédateurs jusque-là inconnus découverts au large de l’Australie
Tags:
nomination, renseignement américain, diplomatie, William Burns, Joe Biden, CIA
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook